vendredi 31 mai 2013

Critique The Walking Dead saison 3 épisode 15

THE WALKING DEAD SAISON 3

Épisode 15: This Sorrowful Life





Rick commence à mettre son plan à exécution pour livrer Michonne au Gouverneur malgré la réticence de Hershel et Daryl. Lorsqu'il va en parler à Merle, celui-ci se montre prudent et prévient Rick des habitudes de tortures du Gouverneur. Daryl essaye de convaincre les membres du groupe de la bonne foi de Merle qui souhaite se réinsérer dans le clan. Mais il ne regrette rien. Suite à des visions de Lori, Rick se dégonfle au sujet du pacte du Gouverneur. Alors qu'il se retrouve en tête à tête avec Michonne, Merle la capture, bien décidé à la donner à Philip. Quand Rick et Daryl s'aperçoivent de leurs disparitions, ce dernier part seul à la recherche de son frère. Glenn fait une confidence à Hershel  , il veut épouser sa fille. Celui-ci accepte cette proposition . Retour avec Merle et Michonne qui sont en mauvaise posture après que le frère de Daryl ait allumé  malencontreusement l'alarme d'une voiture , attirant une orde de zombies. Pendant le trajet, Michonne essaye de convaincre Merle de la libérer. Il la laisse donc sur le bord de la route prétendant qu'il a des choses à régler avec Philip. Merle élabore un joli petit plan pour piéger le Gouverneur mais après avoir tué quelques uns de ses hommes, il se fait prendre par Philip. A la prison, Rick avoue aux autres ses intentions par rapport au pacte de la grange : la dictature est terminée, place aux votes collectifs. Pour finir, Michonne revient à la prison et Daryl découvre que son frère a été transformé en zombie et  il le tue. La scène finale est certes très émouvante mais n'en reste pas moins dramatique malgré que le spectateur éprouve bien souvent de la haine envers Merle à cause des choses affreuses qu'il a commises.Cet événement n'était pas prévisible , Merle réussit bien sa sortie après cet épisode où il est au centre de toutes les attentions. Peut-être un peu trop justement car arrivé à l'avant dernier épisode, on aimerait bien en apprendre plus sur certains personnages comme le Gouverneur ou encore Rick. On note aussi, concernant Rick, son manque de crédibilité lorsque qu'il change d'avis concernant Michonne, la sauvant par la même occasion.
 8/10

jeudi 30 mai 2013

Critique ciné: Very Bad Trip 3 ou la plongée dans le gouffre !


Titre: Very Bad Trip 3
Réalisateur: Todd Phillips
Acteurs: Bradley Cooper, Ed Helms, Zach Galifianakis....
Année: 2013



On retrouve notre bande de copains décalés qui va pour le mieux. Alors qu'ils apprennent que Chow s'est évadé de sa prison de Thailande, ils se font kidnapper par un mystérieux homme qui porte le nom de Marshall, rien ne va plus. Pour que leur copain Doug ne se fasse pas tuer, ils ont pour mission de retrouver Chow et de le livrer à cet étrange individu....



Ce qui est certain, c'est que ce troisième opus est bien meilleur que le deuxième mais beaucoup moins bien que le premier:il n'y a aucune chose hilarante dans ce film malheureusement. Le scénario n'a rien à envier à qui que se soit. Tout le film se passe devant nos yeux sans nous mobiliser et encore moins nous interpeller. On est face à ce kidnapping et à cette mission tout droit sortie d'un jeu-vidéo sans intérêt. La fin n'a absolument rien à voir avec l'action principale qu'on nous présente au début d'autant plus qu'elle est assez longue à se mettre en place ayant pour conséquence une somnolence immédiate sur les spectateurs. Néanmoins j'ai pu observé quelques points positifs comme un scénario totalement différent des deux films précédents et le fait de plus se centrer sur le personnage de Alan. Je pense que le réalisateur voulait faire évoluer un peu son personnage phare mais on se rend compte qu'à la fin il est toujours aussi bête et dérangé. De plus, les autres membres de "la Meute" sont pratiquement  inutiles et
inintéressants. Je reviens au kidnapping de Doug qui est sûrement la pire chose pour moi dans ce film, elle ne sert à rien à part, peut-être, nous rappeler qu'il y avait deux autres films. De même pour le petit bonus post-générique qui est certes le moment le plus drôle du film  mais dont le contexte même nous rappelle les deux opus précédents. Parlons des gags censés être drôle, rares sont ceux qui m'ont fait sourire. Dans la salle, à part quelques ados de 17 ans , personne ne riait. Le fait de revenir à Las Vegas où tout avait commencé était une bonne idée sauf que concrètement on assiste à une avalanche de gags absurdes. Certes, le pseudo-méchant est sympathique et excellent dans son rôle mais sa reprise de "I believe I can fly " est inévitablement un navet. En bref, un film ennuyeux à mort qui nous montre que Todd Philips est dépassé !


Mes notes:

Histoire: 1/4
Intrigue: 1/3
Musique: 2/2
Prises de vue: 1/3

Durée: 0,5/2
Appréciation: 1,5/4
Comédie: 1/2

NOTE GLOBALE 8/20




mercredi 29 mai 2013

Mag séries juin 2013

video


Nouvelle version du mag séries, sous forme de podcast. N'hésitez pas à donner votre avis !

Au sommaire:

Présentation (00:00)
Upfronts ABC ( 00:37)
Upfronts CBS (05:58)
Upfronts FOX ( 08:43)
Upfronts NBC ( 11:17)
Upfronts CW ( 16:05)
Grilles de programmes ( 20:02)
L'Agenda Séries ( 25:30)
Actu du blog ( 27:18)


Critique Glee saison 4 épisode 2

                               GLEE

Épisode 2: Britney 2.0




Dès la première minute avec l'intervention de Brittany et son interprétation électrique de « Hold It Against me » on sait que cet épisode aura pour thème Britney Spears. Brittany se fait renvoyer par Sue car elle trouve qu'elle donne le mauvais exemple. Pour remonter le moral de Brittany, tout le Glee Club se met en mode Spears avec un medley Spears/ Bieber. A NY, Rachel et Kurt se retrouvent autour d'un pique nique . Rachel est triste car elle n'a toujours pas de nouvelles de Finn. Kurt a une bonne idée, il veut transformer Rachel la démodée en Rachel la sexy. A Mc Kinley, les filles veulent convaincre Jack, le tombeur de filles, de rentrer dans le Glee Club sur « Womanizer », sans succès malheureusement. De son côté Rachel demande à Brody de l'aider à devenir sexy ! Malgré les encouragements du Glee Club,
Brittany veut se tondre les cheveux et déraille complètement. Marley, elle, se rend au rendez-vous galant de Jack et interprète « Crazy » à la guitare ce qui donne un résultat très appréciable. Rachel, après une prestation sexy sur « Oops I did it again », se voit renvoyée des cours de danse à cause des propos déplacés qu'elle a eu envers sa prof. Jack à la suite d'une bagarre, se voit recadrer par son frère Noah sur son comportement. Lors du conseil de rentrée, le Glee Club se voit huer après que les élèves se rendent compte que Brittany chante en playback (Gimme More). L'intrigue sur Brittany était vraiment ennuyeuse. Rachel réintégre finalement le cours de danse et a juste un avertissement. Brody va lui rendre une petite visite un soir mais devra affronter son refus pour une relation amoureuse. L'épisode se finit sur « Everytime » interprété par Marley qui donne à cette chanson un aspect très touchant. Niveau musique, c'était vraiment top, par contre le scénario traine vraiment en longueur sur Brittany oubliant presque la présence d'autres personnages surtout à New York où il ne se passe pas grand chose de nouveau. La dépression de Brittany était absolument inutile pour la série à part tenir un épisode de plus. En bref, vraiment sans interêt ! 6/10  

mardi 28 mai 2013

Critique Glee saison 4 épisode 1

                                 GLEE

Épisode 1: la nouvelle Rachel






On retrouve Rachel à la NYADA de New York ,face à sa prof de danse plutôt autoritaire et du genre à humilier ses élèves . Au Glee club, on se dispute pour être la nouvelle Rachel. De son côté, à NY cette dernière découvre les inconvénients de la colocation et fait la rencontre, dans les douches d'un beau gosse, qui pour ne rien gâcher, est chanteur. Elle nie tomber sous son charme car elle pense toujours à Finn. Retour au lycée, où on fait la connaissance du bébé de Sue. Will veut redonner vie au glee club en organisant des auditions. Il accueille pour l'occasion Unique vu à la fin de la saison 3. Il décide pour l'évènement de faire une battle sur "Call me maybe " pour savoir qui sera la star du groupe. Résultat en suspens. Pendant le temps de midi, on fait la connaissance de Marley, une fille assez pauvre dont la mère est la très grosse dame de cantine. La prof de danse, nous offre une démonstration de son talent destiné à faire peur aux élèves du NYADA. Bleuffant ! 

A McKinley, le début des auditions a commencé  avec la prestation de Jake, malheureusement assez vite interrompu  malgré la beauté de sa prestation. Rachel de son côté doit impressionner le jury en chantant "NY State of Mind", interprété en parallèle par Marley à Lima. Morceau apprécié des deux côtés. Marley est prise au Glee club, Jake lui n'est pas pris. Par la suite, le nom de la nouvelle Rachel est sorti, c'est Blaine. Marley, elle , est dérangée par les moqueries faites sur sa mère, en particulier les propos tenus par les membres du Glee Club. Blaine nous fait profiter d'une époustouflante prestation avec "It's time". L'idée de donner le rythme avec des gobelets est bien pensée et astucieuse. A NY Rachel fait part de sa tristesse et de sa solitude à Brody. Kurt de son côté est terrifié à l'idée de ne plus voir son père. Will apprend que Jack est le frère de Noah Pukerman et lui propose de venir au Glee Club mais celui-ci refuse. J'ai appris quelque chose: quand on est pauvre on coud des étiquettes de marque sur ses vêtements que l'on a acheté  1 dollars . Pour finir Marley chante son premier solo sur "Chasing Pavement" et Rachel retrouve Kurt à NY. Les musiques sont globalement sympathiques à l'écoute et c'est un assez bon début pour cette 4e saison. L'histoire se met vite en place et beaucoup d'évènements ont lieu rendant l'épisode prenant. 8/10

Pour en savoir plus sur la série, cliquez ici !


lundi 27 mai 2013

Critique ciné: Le Monde de Charlie


Titre: Le monde de Charlie
Réalisateur: Stephen Chbosky
Acteurs: Logan Lerman, Emma Watson ...
Année: 2013




C'est l'histoire de Charlie, un garçon qui rentre au lycée et qui a eu beaucoup de problèmes psychologiques. Il vient de passer quelques mois en hôpital psychiatrique. Il est décalé par rapport aux autres élèves, il passe son temps à lire des livres et est un petit prodige pour son prof de lettres. Mais sa rencontre avec deux terminales, Sam et Patrick va marquer un tournant dans sa vie. Grâce à eux, il va enfin découvrir le monde: les soirées, le sexe, la drogue mais surtout l'amour....



L'histoire est vraiment extraordinaire, il y a un mélange d'humour, de tristesse et d'amour. Tout cela rassemblé donne un film extrêmement bien réalisé. Les commentaires de Charlie ainsi que ses nombreuses découvertes initiatiques donnent cet aspect comique tandis que les relations entre Charlie et Sam sont vraiment tendres et pleines d'émotions, j'ai retenu notamment la scène du premier baiser de Charlie qui est très marquante. C'est très impressionnant de voir la différence entre le Charlie du début et le Charlie de la fin; on voit le passage de l'enfance à l'âge adulte. Lui qui était en retard sur les ados de son âge va se retrouver propulser dans le monde des grands bien prématurément avec l'aide des deux terminales. Charlie est tellement innocent et naïf que son personnage est vite attachant pour le spectateur. Au fil des mois, il gagne en confiance en lui et est près à tout pour ses
amis, ce qui était inimaginable à la rentrée. Il a un caractère plutôt réservé et ne veut blesser personne, ce qui va l'empêcher de rompre avec une copine par pitié envers elle ou bien il n'arrive pas à participer en classe pour éviter les moqueries des autres élèves . Malgré quelques frayeurs à la fin avec sa soeur, tout se finit bien. On connaît enfin la vérité sur les troubles et visions de Charlie et il peut enfin vivre son véritable amour pour la vie. C'est à ce moment-là qu'on se rend compte du profond changement qui a eu lieu chez Lui. Le casting y fait beaucoup aussi avec Logan Lerman qui interprète à merveille le rôle de Charlie et arrive merveilleusement bien à retranscrire la psychologie du personnage qui est en fait très complexe. On peut y voir aussi Emma Watson connue pour son rôle dans Harry Potter et présente à Cannes pour le film "The Bling Ring". Ma scène préférée avec elle reste la petite démonstration de danse au début du film. Quelques stars du petit écran sont aussi de la partie, Dylan McDermott ( American Horror Story) et Nina Dobrev ( Vampire Diaries). Enfin, la musique qui est très présente dans le film est totalement génial, je rappelle que le film se passe au début des années 90. Le fait que les copains se passent des cassettes contenant de la musique nous montrent bien l'évolution de la société depuis quelques années. Pour tout vous dire, je n'ai rien trouvé de négatif donc c'est avec plaisir que je mets la note de 20/20






dimanche 26 mai 2013

Studio Cine Live n°49

Chaque mois, une petite présentation du numéro de "Studio Cine Live" sorti en kiosque. 




Au sommaire de ce numéro spécial Cannes: 
-L'actu des tournages notamment avec des images du nouveau Superman. 
-Les News avec le triomphe d'Iron Man au box office.
-Les critiques des films à l'affiche où les films cannois sont fortement appréciés ( 4 étoiles pour Gasby et le Passé).
- Un zoom spécial cannes où le film "Gasby le magnifique" est décortiqué avec des interviews des acteurs et des reportages sur le tournage, la leçon du cinéma de Soderbergh, une interview de Sofia Coppola ainsi que de l'équipe du Passé, un portfolio Jacques Demy, tous les films en compétition et le Cannes de Spielberg.
-Une interview de Jessica Chastain.
- Gros plan sur Epic et la saga Very Bad Trip.
- Retour sur les 90 ans de Warner.
- + l'actu séries, DVD, disques et livres. 

samedi 25 mai 2013

Glee

GLEE


Titre: Glee

Réalisateur: Ryan Murphy et Brad Falchuk

Acteurs principaux: 

Matthew Morrison ( Will, le prof d'espagnol et directeur du glee club)
Jane Lynch ( Sue, l'adversaire principal de Will)
Lea Michele ( Rachel, ex leader du glee club qui est partie tenter sa chance à NY)
Cory Monteith ( Finn, ex membre du Glee club, a une relation avec Rachel)
Kevin McHale ( Arty, membre du glee club handicapé)
Chris Colfer ( Kurt, ex membre de glee club, tente sa chance dans la mode à NY, homosexuel).
Chord Overstreet (Sam, membre du Glee club)
Amber Riley ( Mercedes, ex membre du Glee club)
Jenna Ushkowitz ( membre du Glee club)
Heather Morris ( Brittany, homosexuel, a pour copine Santana)
Naya Rivera ( Santana, homosexuel, a pour copine Brittany)
Darren Criss ( Blaine, homosexuel, a pour copain Kurt)


Saison 4





Épisode 1: The New Rachel 
Épisode 2: Britney 2.0
Épisode 3:  Makeover 
Épisode 4: The Break-up
Épisode 5: The Role you were born to play
Épisode 6: Glease
Épisode 7: Dynamic Duets
Épisode 8: Thanksgiving
Épisode 9: Swan Song 
Épisode 10: Glee, Actually
Épisode 11: Sadie Hawkins 
Épisode 12: Naked
Épisode 13: Diva
Épisode 14: I Do
Épisode 15: Girls (and Boys) on Film 
Épisode 16: Feud
Épisode 17: Guilty Pleasures
Épisode 18: Shooting Star
Épisode 19: Sweet Dreams
Épisode 20: Lights Out 
Épisode 21: Wonder-Ful
Épisode 22: All or Nothing

Critique The Walking Dead saison 3 épisode 14

THE WALKING DEAD SAISON 3

Épisode 14: Prey



Retour chez le Gouverneur qui élabore une salle de torture sûrement pour Michonne. Mitlon commence à douter des activités du Gouverneur en entrant dans sa fameuse pièce remplie d'instruments de torture. Il confesse ce qu'il a vu à Andrea et la supplie de prévenir les personnes de la prison,elle supplie Milton de la rejoindre mais ce dernier préfère rester avec le Gouverneur. Notre couple de noir qui s'était incrusté dans la prison apprend péniblement à tirer sur les zombies. Andrea s'enfuit mais le couple vient rapporter son évasion au Gouverneur. Pris de remords et ils commencent eux aussi à douter du Gouverneur. Le couple devine , en voyant que la ville capture des mordeurs, les intentions de Philip qui veut tuer le groupe de Rick . Andrea se voit pris en chasse par le Gouverneur alors qu'elle tentait de s'enfuir. Cette partie de cache cache dans le noir est vraiment angoissante. Le face à face est poignant mais Andrea arrive encore à lui échapper de justesse en attirant une poignée de zombies. A 10 mètres de Rick, elle se fait rattraper par Philip qui la ramène incognito chez lui sans rien dire à personne. Dans la nuit, un individu a mis le feu au hangar aux mordeurs. Le couple de noir est dans la ligne de mire du Gouverneur. On apprend aussi la personne qui a mis ce feu et pour finir on découvre Andrea qui a pris la place de Michonne dans la salle de torture. Un épisode certes sans Rick mais bourré de suspense avec la poursuite diabolique d'Andrea par le Gouverneur. On retrouve le Walking Dead qu'on avait perdu lors du précédent épisode ! 8/10  

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques précédentes, cliquez ici !

vendredi 24 mai 2013

Critique The Walking Dead saison 3 épisode 13

THE WALKING DEAD SAISON 3

Épisode 13: Arrow on the Doorpost




L'épisode commence par une expédition menée par Rick, Merle et Hershel. Alors que Rick fouillait dans une maison abandonnée,il se trouve face au Gouverneur . Daryl et Hershel rencontrent les autres membres de Pitsbury. Les deux chefs discutent à la demande d'Andrea. A la prison, tout le reste du groupe se prépare à une éventuelle attaque en faisant des provisions de munitions. Les discussions sont tendues. Daryl fait la connaissance d'un membre du clan adverse lors d'une attaque de zombies. L'ambiance à l'extérieur de la maison est plutôt bonne enfant. Pendant ce temps, Merle qui veut aller rejoindre son frère se bat contre Glenn qui est bien décidé à ne faire sortir personne. Le Gouverneur veut bien arrêter les hostilités à condition que Rick lui livre Michonne. Merle évoque le fait qu'Andrea doit choisir son camp. Glenn et Maggie se réconcilient , s'aiment de nouveau et sont bien décidé à faire une jolie partie de jambes en l'air. C'est l'heure pour les deux clans de rentrer chez eux. Un épisode plutôt long qui traine un peu sur la conférence entre Rick et le Gouverneur , ce dernier qui a pour projet secret de massacrer toute l'équipe de la prison qui apprend par l'intermédiaire de notre chef policier que les deux villes sont maintenant en guerre. Nous pouvons donc en conclure que la rencontre n'a servi à rien. Rick doute sur les réelles intentions de Philip et a choisi de mentir à son groupe pour qu'il digère mieux la véritable raison qu'est de livrer Michonne. Un épisode très intéressant sur l'avenir de la série mais vraiment lent et mou d'un autre côté. 5/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques précédentes, cliquez ici !

mardi 21 mai 2013

Critique ciné: Song for Marion

   

Titre: Song for Marion
Réalisateur: Paul Andrew Williams
Acteurs: Terence Stamp, Vanessa Redgrave....
Année: 2013


Arthur et Marion sont un couple de retraités. Marion qui est atteinte d'un cancer passe ses soirées à la chorale du quartier. Son mari est un râleur né et n'apprécie pas les activités de sa femme. Elizabeth, la directrice de la chorale décide d'inscrire son groupe à un concours de chant où Marion aura un solo. Elle apprend peu de temps après que son cancer a rechuté et meurt alors que le groupe est qualifié pour la finale. Son mari, effondré, va décider de changer de se lancer dans le chant en souvenir de sa femme adorée.

L'histoire qui n'est pas fantastique pour un jeune de mon âge, prend en compte le problème d'un couple âgé face à la mort . J'ai été vraiment déçu en sortant du film car d'après la bande-annonce je m'attendais à voir plus de chansons et de gags. Malheureusement, ils sont tous dans le teaser. En sortant, je me suis posé la question de résumer ce film en une phrase. Voilà ce que cela a donné: un homme à la suite de la mort de sa femme intègre la chorale de celle-ci. En fait, il ne s'est absolument rien passé. De plus, ce film est terriblement déprimant, certaines personnes dans la salle n'arrêtaient pas de pleurer et de se moucher. Ce n'est pas un film à aller voir quand on est déprimé. Le
personnage d'Arthur est tantôt sympathique, tantôt ennuyeux. On
ressent plus de choses positives en lui vers la fin alors que vers le début, on a envie de le remettre dans le droit chemin et de le rappeler à l'ordre. La jeune fille qui dirige la chorale est aussi très intéressante car elle donne de la vie au film qui autrement serait encore plus plat. On a quand même quelques scènes où des problèmes de jeunes sont abordés comme la séparation d'un jeune couple, ce que l'on appelle communément se faire "larguer". La playlist du film chantée par la chorale est assez moderne, ce n'est pas mal déjà ! Le final peut laisser quelques larmes s'échapper. Le film est britannique mais il aurait pu être français. C'est une histoire universelle ! Les acteurs jouent extrêmement bien. On aurait presque pu faire une comparaison avec le film "Amour". Les décors me font penser à la banlieue de Londres avec toutes ses petites maisons alignées les unes à côté des autres. En bref: un film moyen à cause notamment de la bande-annonce mensongère. 


Mes notes:

Histoire: 2/4
Intrigue: 1,5/3
Musique: 2/2
Prises de vue: 1/3
Durée: 2/2
Appréciation: 2/4
Bonus drame: 2/2

NOTE GLOBALE 12,5/20




dimanche 19 mai 2013

Critique The Walking Dead saison 3 épisode 12

THE WALKING DEAD SAISON 3

Épisode 12: Clear





Michonne, Rick et Carl partent en voiture lorsqu'il se font prendre au piège par des zombies au abord d'un barrage, Rick les maitrise rapidement et n'accepte pas la venue d'un nouveau passager. Ils cherchent des armes et des munitions pour se préparer à une éventuelle attaque. Ne voyant aucune munitions à l'horizon, ils décident de se promener dans la ville et découvrent une sorte d'endroit fortifié avec plein de panneaux indiquant de ne pas s'approcher. Ils sont pris pour cible par un tireur embusqué et armé d'une carabine.Carl arrive à le neutraliser. Ils s'aperçoivent que l'homme en question est en fait la personne qui a aidé Rick dans la première saison à s'enfuir. Cette retrouvaille est assez imprévisible et donne un peu de nouveau à la série en dehors des attaques de zombies. Cet homme est devenu paranoïaque et fou. Rick décide de prendre toutes les armes qu'il trouve. Carl qui découvre que sa maison a brulé, décide avec Michonne de chercher un berceau pour le bébé. Lorsque que notre homme se réveille, il est complètement fou et poignarde Rick à l'épaule. Après que Morgan retrouve la mémoire, Rick apprend que le fils de Morgan est mort, mordu par sa mère. Carl voulant récupérer une photo de famille, se retrouve avec Michonne en mauvaise posture mais ils arrivent comme toujours à s'en sortir. Morgan accepte néanmoins que Rick lui prenne ses armes et ne veut pas le rejoindre car il a pour mission de nettoyer la ville. Rick,Michonne et Carl repartent comme ils sont venus c'est à dire dans le plus grand calme. On sent dans cet épisode,que des liens affectifs se créent entre Carl et Michonne : leur périple les a rendu beaucoup plus solidaire l'un envers l'autre,ce qui peut nous faire penser que Michonne puisse rester définitivement dans le groupe. Je trouve que pour une saison qui compte que 16 épisodes, il est dommage de s'attarder pendant un épisode sur l'escapade de nos trois aventuriers mais les 45 minutes passent quand même très vite comme toujours avec The Walking Dead. 7/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des précédents épisodes, cliquez ici !






samedi 18 mai 2013

Critique The Walking Dead saison 3 épisode 11

THE WALKING DEAD SAISON 3

Épisode 11: I Ain't a Judas




Conseil de guerre dans la prison avec tout l'équipe de Rick et Merle enfermée dans une cellule. Rick essaye de reprendre les choses en main et doit faire face aux remarques de son fils, Carl, sur son rôle au sein du groupe. On voit la montée en grade de Carl, qui suit les traces de son père et qui se désigne comme le futur chef n'hésitant pas à donner des ordres à son père.Chez le Gouverneur, des tensions apparaissent entre Philip et Andrea. Elle se rend compte de plus en plus du danger que peut représenter le Gouverneur. Hershel, de son côté, essaye de nouer des relations avec Merle. Tout deux nous montrent leur connaissance sur la Bible, plutôt amusant ! De retour à Pitsbury où le Gouverneur procède à l'inventaire des troupes pour mieux défendre la ville, des stages de tirs suivront. On doute des raisons qu'il l'obsède , le spectateur sait qu'il prépare encore une offensive à la prison. Andrea essaye de convaincre le médecin de l'équipe de l'aider à s'évader de cet ville où elle se sent emprisonnée.Celui-ci prévient le Gouverneur des intentions d'Andrea, mais il ne dit rien. Tous les deux partent donc en forêt où en pleine chasse aux zombies ils rencontrent le clan que Rick avait éjecté de la prison. On se rend compte à ce moment-là que Rick a fait une énorme bêtise en repoussant ce groupe car ils sont maintenant de nouveaux ennemis. Andrea ira seule dans la prison et d'émouvantes retrouvailles ont lieu. Elle apprend par Rick les nombreux évènements qu'elle ignorait. Elle s'aperçoit vite que la paix est impossible. Michonne accuse Andrea de l'avoir abandonné. Le clan qui a été chassé de la prison est prêt à se battre et à tuer Rick dont ils gardent un très mauvais souvenir. Andrea retourne chez Philip avec des retrouvailles torrides. L'ambiance dans la prison est plutôt au recueillement. Pour finir, Andrea essaye de tuer le Gouverneur mais n'en a pas la force, elle l'aime trop pour faire un tel geste. Ce manque de prises de décisions de la part d'Andrea nous montre d'une part son point faible et d'autre part que cette faiblesse pourrait lui couter cher. Elle se dit aussi que sans lui, elle serait sûrement morte. 8/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques précédentes, cliquez ici !

jeudi 16 mai 2013

Critique American Horror Story épisode 13 season finale

AMERICAN HORROR STORY ASYLUM

Épisode 13: season finale 



Le fils de Bloody Face se rend dans l'asile, maintenant désinfecté. On retourne quatre mois plus tôt où ce couple de fan de maison hantée vu dans le premier épisode , se font abattre dans l'ancien asile : on sait maintenant que le meurtrier n'était autre que Bloody Face junior. Waouh, Sarah Pauslon est très bien maquillée pour faire croire qu'elle a énormément vieilli. Quelques temps plutôt, elle était retournée à Briarcliff pour faire un reportage. Pour l'occasion, on visionne le reportage qu'elle a réalisé. Lana, en retournant, à Briarcliff découvre que Jude a disparu. Elle en profite pour faire fermer l'asile et se rend ensuite chez Kit car elle pense qu'elle est avec lui. On nous montre par la suite le retour de Jude à la vie réelle mais elle était totalement détruite. La performance de Jessica Lange est juste exceptionnelle, elle sait bien montrer différents sentiments à la suite. C'est là que l'on voit qu'elle est une grande actrice. La mort de Jude entourée avec les enfants de Kit en 1971 est juste brillante et magnifique:cette scène est très émouvante et touchante. Sa mort est montrée d'une façon peu commune, limite philosophique avec l'ange noir qui vient l'embrasser. Lana fait un autre reportage sur le docteur Arden avec aucun commentaire de la part de Timothy. Elle avoue dans une interview quelques années plus tard que son enfant est bien vivant contrairement à ce qu'elle avait écrit dans son livre. Dans la pièce d'à côté, son fils suit tout l'entretien. Elle avoue aussi que Kit a disparu mystérieusement à l'âge de 40 ans lorsque son cancer du pancréas était en face terminale. Lana reçoit la visite de son fils et le reconnaît tout de suite puis le tue d'une balle dans la tête.
Cette série montre avec brio le changement d'attitude d'une nonne devenue malade mentale au fil du temps. Excellent : 10/10 !

Pour en savoir plus sur la série ou lire les précédentes critiques, cliquez ici !







mercredi 15 mai 2013

Critique American Horror Story Asylum épisode 12

AMERICAN HORROR STORY ASYLUM

Épisode 12: Continuum



On retrouve Kit, dans sa maison en train de découper à la hache un corps lorsque sa fille l'appelle pour qu'il vienne dans sa chambre. On le retrouve au lit avec une autre fille, ce qui ne semble pas déranger Grace;ils suspectent Grace de replonger dans la démence. Elle même le ressent. Mais durant la nuit, quelqu'un cherche à bruler leur maison. Des disputes apparaissent entre Grace et Alma ( l'ancienne épouse de Kit). Alma finit par tuer Grace car elle est une meurtrière. C'est la scène vu au début. Voici une façon plutôt original de démarrer l'épisode. Timothy est muté ailleurs et décide avant de partir de faire libérer Jude. Une nouvelle patiente qui veut la peau de Jude et qui loge dans la même chambre qu'elle, est bien décidée à semer la pagaille ; elle commence par tuer un interné. Après que Jude est essayé de la tuer, elle se retrouve en isolement puis sombre dans la plus sombre folie en perdant totalement la notion de temps, apprenant que sa copine est morte par la même occasion. On retrouve Lana, en 1969, faisant la publicité de son livre tiré de son expérience à Briarcliff. Je trouve que ces brusques changements d'années sont très perturbants. Retour avec Lana qui a sa séance de dédicaces puis retrouve Kit et profite ainsi de l'occasion pour prendre de ses nouvelles. On se rend compte que Lana a beaucoup changé et est devenu une sorte de «  marque de fabrique ». Je trouve que cet épisode, certes instructif, est un peu long et traine sans raison. Lana apprend que Jude est encore vivante alors qu'elle est au plus bas moralement. Le fils de Bloody Face et de Lana est bien décidé de tuer sa mère et pour cela il se procure son livre. Au final, un début plutôt lent mais une fin drôlement intéressante. 8/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des précédents épisodes, cliquez ici !

lundi 13 mai 2013

Critique ciné: Infiltré


Titre: Infiltré
Réalisateur: Ric Roman Waugh
Acteurs: Dwayne Johnson, Susan Sarandon, Barry Pepper ...
Année: 2013



Un jeune homme se retrouve melé à une affaire de drogue à son insu. Son père qui a pour but de le faire libérer va choisir d'infiltrer un réseau de drogue pour faire arrêter  des chefs et des membres appartenant à ce cartel. Au péril de sa vie...


L'histoire est assez improbable pour une histoire vraie. Mais le fait qu'il soit écrit "inspiré" laisse supposer qu'une partie a été partiellement inventée. Le scénario en lui même est intéressant. On se laisse vite prendre par l'objectif de ce père prêt à tout pour sauver la vie de son fils. Je pense que peu de parents seraient prêts à faire cela. La majorité du film est axée sur son insertion dans le réseau puis le reste à l'assaut final. Ce final est le seul moment où il y a de l'action avec des échanges de tirs et des carambolages. C'est très étonnant étant donné que Dwayne Johnson a plus l'habitude d'apparaître dans des rôles plus musclés comme "Fast and Furious 6" qui sort à la fin du mois. D'un autre côté, il essaye


peut-être de montrer au public qu'il sait faire autre chose à part le gars qui tabasse tout le monde. En tout cas c'est très réussi parce qu'il m'a vraiment bluffé. Pour en revenir au scénario, l'histoire n'est pas compliquée comme certains films qui peuvent être "intellos". C'est celui qu'il faut aller voir après une journée de travail pour passer une soirée tranquille car quand on y pense, il ne sait vraiment rien passé à part le procès du gamin et l'arrestation des dealers. Mais le casting reste à la hauteur avec John Bernthal ( The Walking Dead) qui joue un ex taulard qui ,malgré avoir donné son aide à John, a du mal à trouver son camp. On peut y admirer aussi Susan Sarandon qui est très active en ce moment car étant aussi à l'affiche de Sous-Surveillance. 


Mes notes: 

Histoire: 3/4
Intrigue: 2,5/3
Musique: 1/2
Prises de vue: 2/3
Durée: 1,5/2
Appréciation: 3/4
Bonus action: 1/2

NOTE GLOBALE 14/20

dimanche 12 mai 2013

Critique Hannibal saison 1 épisode 1

                        HANNIBAL SAISON 1

Épisode 1: Apéritif





La season premiere commence avec un double meurtre. Un homme remonte le temps avant ce meurtre et se souvient du moment où le meurtrier est entré dans la maison pour tuer le couple. Il tire avec une précision exceptionnelle. L'homme qui a ses visions est de la criminelle et fait des conférences. Un agent spécial nommé Jack Crawford vient le voir à la fin de son discours et le met au courant d'étranges disparitions, celles de huit filles dont aucun corps n'a été découvert. Toutes ces filles se ressemblent beaucoup.Il veut le recruter car ses déductions sont assez particulières. L'enquête se dirige tout de suite vers la dernière victime. Pour le moment, ce couple d'enquêteurs me fait penser à Lisbon et Patrick dans Mentalist car Will dérape et pose des questions gênantes et déplacées dans le contexte actuel. La fille apparaît étrangement allongée sur le lit de la chambre,inerte. La particularité de Will est le fait qu'il se voit dans la peau du tueur et peut deviner comme la victime est morte. Pendant son temps libre,
il recueille des chiens abandonnés. Toute la nuit, il a rêvé de ce meurtre. D'après ses déductions, le meurtrier serait un psychopathe. Il pense qu'il sait qu'il va être attrapé bientôt. Will est continuellement hanté par des visions de la jeune défunte.L'équipe d'analyse se rend compte que son foie a été enlevé puis remis et qu'elle avait un cancer du foie.Si son foie n'était pas malade, le meurtrier l'aurait mangé. Et c'est à la 21e minutes qu'Hannibal apparaît enfin en plein souper, il était temps. Je pense que cette découverte des principaux protagonistes de la criminelle était vraiment nécessaire pour planter le décor malgré la ressemblance avec The Mentalist. Le visage d'Hannibal n'est pas très amical. Il exerce la profession de docteur, Dr.Lecter. On découvre, pour l'occasion, le penchant d'Hannibal pour le dessin, plutôt une vocation ! Le commissaire vient le demander de l'aide sur un profil psychologique. On lui apprend le contexte de l'enquête. Will découvre la fâcheuse manie d'Hannibal à psychanaliser tout le monde et il en fait les frais. Dr.Lecter et le commissaire veulent par la suite en savoir plus sur le profil de Will que Jack trouve très mystérieux avec son don plutôt particulier. La police fait le lendemain une morbide découverte, une femme nue
et morte est clouée sur une sorte de socle en métal.,ses poumons ont été pris alors qu'elle était sûrement encore en vie. Et bien sûr, notre Hannibal adoré , chez lui, prépare son repas qui aura comme plat principal des poumons humains. BINGO ! L'enquête s'annonce corsée pour les deux enquêteurs. Ils se rendent compte que le cannibale va être difficile à attraper contrairement à ce qu'ils pensaient au départ. Vu la tête d'Hannibal, son petit plat doit être drôlement bon. Et le lendemain, il va rendre une visite à Will. Leurs recherches les mènent sur la piste d' un homme ayant un rapport avec les métaux et n'ayant laissé aucune adresse dans son entreprise. En arrivant à la maison de cet homme, ils trouvent sa femme morte avec sa fille, la gorge tranchée.Will abat le mari de plusieurs balles. Tout cela sous le regard intéressé d'Hannibal. La face cachée de ce personnage est spéciale, son double jeu est parfaitement montré dans cet épisode. On voit à ce moment-là toute la complexité du bonhomme. Je pense que cette série a vraiment du potentiel et est capable de nous montrer beaucoup de « bonnes choses ». On verra tout cela par la suite... Un  très bon pilote. 8,5/10


Hannibal

                          HANNIBAL




Synopsis: La série "Hannibal" raconte la relation étrange entre le

célèbre psychiatre Hannibal Lecter et l'un de ses patients, un jeune

 profiler du FBI nommé Will Graham, torturé par sa fascination 

dévorante pour les serial killers.

Réalisateur: Bryan Fuller

Acteurs: Hugh Dancy, Mads Mikkelsen, Caroline Dhavernas ...

SAISON 1

Épisode 1: Apéritif 
Épisode 2: Amuse-Bouche
Épisode 3: Potage
Épisode 5: Coquilles









samedi 11 mai 2013

Critique ciné: Jurassic Park 3D, la renaissance d'un mythe !


Titre: Jurassic Park
Réalisateur: Steven Spielberg
Acteurs: Sam Neill, Jeff Goldblum, Laura Dern ...
Année 1er sortie: 1993
Année sortie 3D: 2013



Je pense que l'histoire de cette légende du cinéma est connue de tous. Je fais donc un bref rappel: John Hammond est un milliardaire ambicieux qui grâce à de longues recherches et de multiples tests arrive à recréer des dinosaures. Il fait donc construire un parc sur une île au large du Costa Rica pour abriter ces créatures d'outre temps pour que le public puisse les admirer. Pour faire valider son projet, il invite deux spécialistes des dinosaures: Alan et Ellie. Mais leur escapade qui s'annonçait idyllique va vite tourner au cauchemar quand toute l'île va se retrouver dans le noir !

Évidemment en regardant le film je n'ai pas eu beaucoup de surprises car je l'avais déjà vu plusieurs fois mais je dois avouer que j'ai sursauté à l'approche du T-REX. C'est là que l'on voit toute la puissance du film qui après plusieurs visionnages nous procure encore de l'adrénaline. Le scénario en lui même est vraiment bien, l'action ne manque pas. Je ne peux pas dire que l'histoire soit longue à se mettre en place car dès la première minute un homme se fait dévorer par un dinosaure. "Jurassic Park" est un film adapté à tous les âges, dès huit ans car les scènes où les humains se vont dévorer ou déchiqueter sont bien dissimulées, soit par la pénombre ou bien par la végétation très présente dans le parc. C'est ce qui fait qu'il est "tout public". En y réfléchissant bien, la fin de ce premier opus ne donne absolument pas l'idée d'une éventuelle suite. Et pourtant, le quatrième épisode sera pour 2014 ! Je ne peux plus attendre même si je me demande qu'est ce qu'ils vont nous trouver encore comme histoire, les effets spéciaux seront sans doute meilleurs bien qu'ils restent d'une qualité exceptionelle pour l'époque. J'admire aussi la performance des acteurs qui arrivent à faire croire à l'illusion, qu'il y a des monstres en face d'eux. Pour cette nouvelle version, l'image a déjà été nettoyée rendant le film plus actuel. La 3D apporte un effet nouveau, cette profondeur notamment quand les deux voitures sont attaquées par le T-REX. Je crois que c'est la première fois que je trouve que la 3D est réussite et sert à quelque chose. Même dans Titanic je n'avais pas vu grand intérêt. En 20 ans, le film n'a pas pris une ride: les effets visuels sont même comparables à certains blockbusters d'aujourd'hui dans ce domaine.

Mes notes:

Histoire: 3/4
Intrigue: 2,5/3
Musique: 2/2
Prises de vue: 2,5/3
Durée: 2/2
Appréciation: 3/4
Bonus aventure: 2/2
Note sur 20: 17/20

Bonus 3D et restauration: 7,5/10

NOTE GLOBALE 24,5/30 qui vaut  16,3/20


vendredi 10 mai 2013

Critique The Walking Dead saison 3 épisode 10

THE WALKING DEAD SAISON 3

Épisode 10: Home



Rick du haut de sa tourelle surveille Michonne mais est encore victime d'hallucinations :Il croit embrasser sa femme . Merle et Daryl essayent de chasser l'écureuil en pleine forêt. Le groupe de Rick veut défendre la prison coute que coute, pour eux l'attente est longue mais on sait tous que ce moment va bientôt arriver. Glenn veut explorer d'autres recoins de la prison pour comprendre comment les rôdeurs entrent dans la prison. Pendant que Rick souffre, Glenn essaye de se montrer comme son successeur, cause perdue car il divise plus le groupe qu'autres choses. Merle et Daryl viennent en aide à des étrangers devant faire face à des zombies;après, ils poursuivent leur chemin. Les deux frères se disputent et Daryl veut repartir à la prison. Glenn va faire un tour
et Maggie donne son premier biberon . Heslhey essaye de convaincre Rick de revenir mais il refuse préférant chercher sa femme dehors.Alors que tout semblait être tranquille, Le Gouverneur arrive à la prison pour se venger : le dernier prisonnier se fait sauvagement tuer. Rick qui est hors de la prison doit lui aussi essuyer plusieurs tirs. C'est la panique ! D'autant plus que Philip a lâché une orde de zombies dans la prison. Juste à ce moment-là, Merle et Daryl viennent à la rescousse du groupe ,Merle sauve Rick en très mauvaise posture avec deux zombies et tous ensemble ils font fuir le Gouverneur. On espère que Rick sera clément avec Merle .La fin de l'épisode est vraiment épique  contrairement à l'épisode précèdent :la grande séquence d'action arrive à la fin !
Un excellent épisode 9/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

Critique The Walking Dead saison 3 épisode 9

THE WALKING DEAD SAISON 3

Épisode 9: The Suicide King



Retour sur la place de la ville du Gouverneur avec Merle et Daryl qui doivent s'affronter jusqu'à la mort. En plus ils doivent faire face à des zombies pour le plus grand plaisir des spectateurs. C'est à ce moment là que Rick et l'équipe viennent les sauver. Cette scène nous offre une belle scène de bataille rendue encore plus haletante avec les fumées des bombes. Les gros plans sur le Gouverneur en colère le rendent beaucoup plus mystérieux. Ils arrivent quand même tous à s'enfuir et laissent une brèche pour que les zombies puissent rentrer dans la ville du Gouverneur.
En repartant pour la prison, Merle se fait trop énervant, Rick
trouve la solution de l'assommer. Après concertation, Rick le laisse partir tout seul avec son frère de leur côté. Dans la prison, le reste du groupe apprend à faire la connaissance des nouveaux arrivants dont deux membres veulent faire la peau de Carl et Carrol. Pendant ce temps, le Gouverneur alias Philip se retranche chez lui et des émeutes ont lieu dans la ville. Des zombies s'y introduisent et tuent une personne. Dès le retour de Rick, Carrol ne se remet pas du départ de Daryl. Andrea apprend que Philip, lui a menti sur la détention de Maggi et Glenn. Il veut qu'elle s'en aille mais Andrea fait un discours réconfortant pour les habitants qui sont maintenant rassurés et calme ainsi les intentions de Philip. Des tensions apparaissent entre Glenn et Maggie suite à leur séjour avec Merle. Je pense qu'il y a beaucoup à explorer sur la relation entre les deux personnages. Au moment de prendre une décision sur le sort des nouveaux arrivants , Rick est pris de soudaine hallucination.:on découvre enfin les faiblesses de Rick.
Quelques longueurs surtout au début : 7/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

jeudi 9 mai 2013

Critique ciné: Sous-Surveillance, un thriller politique made in Redford !

Titre: Sous-Surveillance
Réalisateur: Robert Redford
Acteurs: Robert Redford, Shia LaBeouf ...
Année: 2013



Le scénario du film renvoie à un évènement historique marquant de l'histoire des Etats-Unis. En 1969, un groupe de jeunes militants radicaux se faisant appeller "Weather Underground" revendiquent plusieurs attentats. Quelques membres de ce groupe ont fait un braquage dans une banque entrainant la mort d' un vigile. 30 ans après, une des braqueuses est retrouvée et arrêtée. Un jeune journaliste local nommé Ben Schulberg, très intéressé par cette histoire, est chargé de faire un reportage sur cette affaire controversée. Au fur et à mesure de l'avancée de son enquête il va trouver la piste de Jim Grant, un avocat ayant une vie banale.  A ce moment-là,Ben n'est pas encore conscient que ses découvertes auront de lourdes conséquences...




Le début du film mérite d'être clair avec un flash information sur les évènements de 1969 suivi quelques minutes après par l'arrestation de la braqueuse. On est vraiment dès le premier instant dans le film, tout le monde est au même niveau grâce à ses explications. Tout le film s'enchainera entre des plans sur Jim et sur Ben. Etrangement ils ne se rencontreront que deux fois au cours du film, au début et à la fin. Initialement j'étais allé voir ce film pour l'acteur Shia LaBeouf qui a tourné dans la trilogie "Transformers" et dans l'excellent western "Des hommes sans loi". J'ai trouvé que dans "Sous-Surveillance" sa performance était juste exceptionelle. Le rôle lui correspondait parfaitement. Je suis sûr que personne d'autre n'aurait été à la hauteur. Par contre, je me suis beaucoup ennuyé quand Robert Redford passait à l'écran. Je l'ai trouvé pas très dynamique et convaincant pour" un grand acteur".
De ce fait, je suis ressorti avec une impression mitigée. Autre choix du réalisateur pour le film qui est plutôt réussi: le fait qu'il se concentre plus sur la psychologie des personnages laissant les scènes d'actions en retrait. Cela ne m'a pas manqué en fin de compte. Pendant ces deux heures, le film se concentre plus sur la psychologie de Jim Grant. On suit son évolution en fonction des évènements et des arrestations, tout cela est très interessant. Le journaliste Ben est assez charismatique avec son caractère qui peut paraître soulant et agaçant. Il est aussi décalé avec son style vestimentaire rétro qui nous fait croire à un vieux film des années 80. Dès le milieu de l'histoire, on est presque sûr de la fin qui est quasiment évidente. On suit l'enquête de Ben pas à pas, on ne dispose d'aucun élèment supplémentaire. Il n'y a aucune confession faite aux spectateurs. L'illusion du film est garantie par la présence d' acteurs connus en second rôle comme Susan Sarandon et Stanley Tucci ( Le diable s'habille en Prada). La musique est assez peu présente mais vu le rythme du long-métrage cela ne servait pas à grand chose.

Mes notes:

Histoire: 2,5/4
Intrigue: 2,5/3
Musique: 1/2
Prises de vue: 1/3
Durée: 1/2
Appréciation: 2,5/4
Bonus Thriller: 1,5/2

NOTE GLOBALE: 12/20


mercredi 8 mai 2013

Critiques des films sortis en avril 2013

                   CRITIQUES FILMS AVRIL 2013

  -Les Profs de P.F Martin-Laval: 10/20
  Ma critique complète ici !



-L'écume des Jours de M.Gondry: 14/20
Ma critique complète ici !




-Iron Man 3 de S.Black: 14,5/20
Ma critique complète ici !







-Oblivion de J.Kosinski: 15,5/20
Ma critique complète ici !



Critiques American Horror Story épisodes 10 et 11

AMERICAN HORROR STORY ASYLUM

Épisode 10: La mort du Diable
Épisode 11: Le lait maternel



Dans l'épisode 10, Timothy se fait violer par Eunice, il apprend par la suite qu'elle est possédée par le diable et la tue en la balançant par dessus la balustrade. Arden se suicide en apprenant la nouvelle. Thredson est bien décidé à faire vivre à Kit l'enfer après qu'il est enregistré ses avoeux. Timothy reconnaît par la suite que sœur Jude avait toujours raison.
L'épisode 11 commence, pour la deuxième fois, avec le fils de Thredson. Il reçoit la visite d'une femme, une prostituée je crois. Il veut qu'elle lui donne du lait issu de son sein. Dans l'asile, Kit vit ses premiers instants de père avec son bébé et Grace. Cette dernière revoit des visions du moment qu'elle s'est fait tuer. Les images vont à la vitesse du générique, cela donne un aspect étrange. J'ai trouvé ce passage très intéressant. Les dialogues quand à la relation entre Kit et Grace sont émouvants et remettent les idées en place. Mais leur bébé est enlevé par le service des enfants abandonnés, ceci est un moment déchirant. La sœur supérieure, après les révélations de Jude, va aider Lana à s'enfuir,elle part de justesse dans un taxi. Elle remet ensuite la bande à la police et par retrouver Thredson pour lui annoncer la nouvelle. Tel père tel fils puisque Thredson junior appelle la femme sa mère en lui tétant le sein. 

Le père raconte les détails de la mort d'une de ses victimes. Le parallèle entre Johnny et son père Thredson, est très intéressant car ils ont exactement la même personne. Lana le tue avant l'arrivée de la police. Elle est enfin libre et en profite pour se recueillir sur la tombe d'une des victimes. Enfin, un article sur Briarcliff est paru dénonçant les méthodes utilisées. La vérité prend enfin le dessus. Monseigneur Timothy commence à montrer son vraie visage de cruel dirigeant. Kit, lui, est libéré et réussit quand même à convaincre Timothy de libérer aussi Grace et de récupérer leur bébé mais, en rentrant dans la maison de Kit ils se rendent compte qu'elle est habitée. Lana rend visite à une infirmière pour stopper sa grossesse mais ne voulant plus de sang, se dégonfle. Lana apprend par Timothy que Jude s'est pendue et est donc morte. Mais tout cela n'est que mensonge. Les deux derniers épisodes vont nous réserver bien des surprises je pense !

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critique des épisodes précédents, cliquez ici !

mardi 7 mai 2013

Critique ciné: Mud, sur les rives du Mississippi ou l'amitié de l'année !

Titre: MUD, sur les rives du Mississippi.
Réalisateur: Jeff Nichols
Acteurs: Matthew McConaughey.. 
Année: 2013


 Deux adolescents , Ellis et Neckbone, lors d'une escapade sur une île du Mississippi, font la connaissance d'un étrange homme nommé Mud qu'ils prennent au début pour un clochard. Il va se montrer très convainquant et les deux jeunes vont le suivre et découvrir par cette occasion son histoire: c'est un fugitif qui a tué un homme parce qu'il sortait avec sa "copine". Il est sur cette île perdue pour une seule chose: retrouver celle qu'il a toujours aimé. Il pourra compter sur l'aide des deux adolescents prêts à tout pour sauver Mud et à parvenir à le faire échapper sans qu'il se fasse tuer. 


Ce film est  une belle histoire d'amitié entre deux jeunes et un fugitif. Il nous montre les étapes de cette amitié, de la rencontre à son départ. J'ai trouvé que le fait de mettre des enfants comme personnages principaux est un pari plutôt osé mais les acteurs sont tellement brillants qu'ils jouent comme des adultes. La performance de McConaughey est l'une des plus belles de sa carrière après ses prestations dans "Magic Mike" que j'avais trouvées assez ratées. Le film est tout de même assez lent, c'est sûr que l'action manque un peu. Le choix du réalisateur s'est plus porté sur l'avancée psychologique des protagonistes au fil du scénario. Un grand mystère plane sur Mud car on sait en fin de compte peu de choses sur son passé et sa famille. C'est peut-être cela qui fait que Mud est un personnage charismatique. Le grand thème à retenir pour ce film est la déception amoureuse. Il y en à deux plus
précisément. Celle de Mud qui suit désespérément Juniper et la protège dans tous les cas allant même jusqu'à risquer sa vie. Il ne se rend pas compte qu'il ne se passera jamais plus rien entre eux. Et la deuxième est celle qui a pour principal intéressé Ellis. Il a en ligne de mire une lycéenne de première qui sous l'ambiance de son groupe va se moquer de lui le laissant "pourrir". Ces conflits amoureux sont le centre de l'intrigue. Il y a aussi le rapport entre Mud et Tom, le voisin de Ellis. On  sait juste que Tom  l'a élevé,  qu'il était un peu comme un père pour Mud. Même à la fin du film rien n'est certain. A noter aussi la participation remarquée de Sarah  Paulson jouant aussi dans la série "American Horror Story". Le cadre de l'action est aussi exceptionel. Les prises de vue sur le Mississippi sont juste éblouissantes particulièrement au début. Le mode de vie de ces gens, au bord du fleuve, m'a beaucoup choqué pour un film se passant peut-être à notre époque. Tout renvoie à dire que cette population vie comme il y a plusieurs décennies. 

Mes notes:

Histoire: 3,5/4
Intrigue: 2/3
Musique: 1/2
Prises de vue: 3/3
Durée: 1,5/2
Appréciation: 3,5/4
Bonus drame: 1,5/2

NOTE GLOBALE: 16/20

Partagez cette critique !