samedi 29 juin 2013

Critique ciné: Moi Moche et Méchant 2 ou Les Minions 2



Titre: Moi Moche et Méchant 2
Réalisateurs: Chris Renaud, Pierre Cofin
Acteurs: Gad Elmaleh, Audrey Lamy, Eric Cantona ...
Année: 2013



J'avais été assez déçu par le premier opus avec une histoire que j'avais jugé trop cucu: Gru veut kidnapper la Lune. Mais pour ce deuxième opus, j'ai été agréablement surpris et j'ai vraiment accroché. On retrouve évidemment Gru, Margo, Edith et Agnès sans oublier les Minions. Gru va devoir cette fois-ci sauver le monde avec l'aide d'une jeune espionne Lucy en traquant un mystérieux homme qui s'est emparé d'un produit chimique permettant de transformer des êtres humains inoffensifs  en abominables destructeurs.

Sans surprise, le scénario n'a rien d'extraordinaire à part un léger suspense lié à l'identité du criminel que Gru met un peu de temps à démasquer mais les personnages sont tellement attachants qu'on arrive presque à oublier les quelques points négatifs liés à la banalité du scénario. Gru, bien sûr a changé et n'est plus du tout un criminel, il s'attelle maintenant à la confection de gelée avec ses Minions et le professeur Néfario qui va en avoir marre de ne plus faire de choses mals et qui quitte donc Gru, pas pour bien longtemps on s'en doute. Pour moi, le thème principal de ce film
est l'amour: Gru qui garde un mauvais souvenir de sa première tentative commence à tomber amoureux de Lucy, de l'autre côté, c'est l'aîné de Gru qui va brusquement être sous le charme d'un jeune espagnol, plutôt beau gosse et dont le comportement reflète la jeunesse d'aujourd'hui avec les ados ayant la mèche devant les yeux.  Il est certain que l'on va assister à plusieurs clichés même si c'est très drôle. Parlons un peu des acteurs qui doublent les voix, Gad, Audrey et Eric qui ont vraiment une ressemblance frappante avec leurs personnages ce qui nous rapproche inévitablement de la réalité. Mais l'ingrédient le plus
important de "Moi Moche et Méchant" et sûrement ce qui plait le plus au public ,ce sont bien sur Les Minions. Ces petits bonhommes jaunes à lunettes sont tellement naïfs et maladroits qu'ils prennent le dessus sur le rôle de Gru en tant que personnage principal. Dans ce deuxième épisode, ils étaient plus présents pour le grand plaisir des spectateurs. Le fait qu'ils ne parlent pas vraiment notre langue mais que l'on comprenne tout ce qu'ils font est simplement magique ! Sans eux, ce film n'existerait pas ! C'est l'une des rares fois que je rigole en regardant un film d'animation depuis bien longtemps, surtout  la fin qui est vraiment un pur bonheur grâce à la BO qui est très rythmée ( nous avons même eu droit à du Pitbull latino notamment).


Mes notes:

Histoire: 3/4
Intrigue:1/3
Musique: 2/2
Prises de vue: 3/3
Durée: 1,5/2
Appréciation: 3,5/4
Animation: 2/2

NOTE GLOBALE 16/20

vendredi 28 juin 2013

Critique Dallas saison 1 épisode 3

                            DALLAS 

Épisode 3: Le digne héritier






J.R fait comprendre à son fils que ce dernier a voulu l'arnaquer. Mais il lui apprend qu'il ne lui en veut pas et que tout va bien se passer. De la part de J.R je trouve cela un peu curieux ! A deux, ils vont tout faire pour couler le projet de Bobby. Rebecca prend des cours de tir avec Anne tout en donnant des informations à son frère  pour mener à bien son diabolique projet. Christopher est amoureux d'un mensonge. J.R se montre un bon négociateur envers le groupe voulant acheter les barils de pétrole. Après une courte discussion et quelques coups de bluffes le marché est conclu et Marta reçoit par la suite un avertissement de la part de J.R sur sa loyauté. Bobby, qui doit faire face à une possible récidive de son cancer, décide de commencer un lourd traitement et de garder le ranch car il se rend compte qu'il veut se battre contre la maladie et qu'il veut vivre. Il reçoit par la suite un coup de téléphone du médecin de J.R lui
demandant de bien vouloir réintegrer son frère au domicile familial. Cet appel étant  évidemment une supercherie montée par J.R lui même, toujours aussi en forme. Rebecca demande à Elena de tout lui dire sur Christopher et son enfance. Christopher et Rebecca sont invités à dîner  par  l'oncle de celui-ci. Il lui propose d'investir sur sa  recherche du méthane   en lui offrant 1 million de dollars. Mais sentant le mauvais coup à plein nez, ils quittent brusquement la salle. J.R se replonge dans les souvenirs en regardant des albums photos. Christopher passe toute la nuit à bosser sur son projet. La mère de J.R et Bobby ayant été admise dans un hôpital psychatrique, John Ross veut tenter un procès sur la non validité du testament mais Bobby, pour empêcher cela, signe l'acte de vente. Face au désaccord de son fils, il décide de lui avouer son cancer. Christopher se croit mis à l'écart et  est désemparé. Il avoue cette terrible nouvelle à Elena et commence à l'embrasser sous le regard du frère  de Rebecca qui se dépêche
d'envoyer une photo à celle-ci. Mais Christopher lui avoue sa faute. Le nouveau propriétaire du ranch fait pression sur John Ross et J.R pour avoir plus d'argents. Rebecca se rend compte des sentiments qu'elle éprouve pour son mari et décide de ne plus donner de renseignements sur cette famille. Pour finir, on apprend que l'expéditeur du mail au sujet de la rupture entre Elena et Christopher est Rebecca … Un épisode plutôt pas mal qui poursuit les nombreuses intrigues des deux premiers épisodes et qui nous plonge encore plus dans la psychologie des personnages pour notre plus grand plaisir. Cette série a le don de nous faire accrocher assez rapidement à l'intrigue. 7/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

jeudi 27 juin 2013

Critique Dallas saison 1 épisode 2

                                DALLAS

Épisode 2: Le Retour de J.R





Dès le début, J.R montre à la première occasion qui est le patron entre lui et son fils. John Ross a une fâcheuse tendance à se rebeller et voilà qu'il embrasse son associé sous le regard dénonciateur de son père. Bobby qui voit ses douleurs empirées va devoir faire de la chimiothérapie. Il bénéficiera de l'aide de sa femme. C'est l'heure des vérités entre John Ross et Elena .Il se rend compte qu'elle ne l'aime pas vraiment et part violemment du domicile conjugal. Christopher, inconscient de la maladie de son père, ne comprend plus les décisions de celui-ci. Pamela doute, de son côté, de l'amour que lui porte son tout récent mari. Maintenant, tous les enfants veulent empêcher Bobby de vendre la maison, ne comprenant pas sa réelle motivation. Christopher est toujours persuader que John Ross a envoyé un mail en se faisant passer pour lui et en rompant avec Elena. Ces deux-là ne seront décidément jamais sur la même longueur d'onde. Suelen propose à Elena de s'associer financièrement pour l'affaire du pétrole. Marché conclu.
Au gala des agriculteurs, J.R arrive en faisant une entrée remarquée en déambulateur pour cette soirée contre le cancer ( allusion à Bobby). Les retrouvailles entre JR et Bobby étaient très attendues . Mais devant les douces avances du clan J.R, Bobby croit que ce gala est l'endroit où tout va s'arranger. Illusion ! J.R retrouve pour l'occasion Suelen en lui faisant des compliments : «  tu est toujours la plus belle du bal ». Elena veut faire un break avec John Ross car elle est toujours tracassée par cette email.  A peine il l'a quitté  qu'il couche avec sa collègue pour parler business. Mais elle le drogue en mettant un calmant dans son verre et en profite pour dissimuler une caméra et un micro. Elle est sûr comme ça de
pouvoir le faire chanter. Anne supplie son mari, Bobby, de se battre contre son cancer pour pouvoir conserver  le ranch. On apprend que la femme de Christopher joue un rôle et doit remplir une mission pour gagner un max d'argent. J.R retrouve Carlos, un ancien ami pour lui parler du marché qui consiste à ce que la fondation Carlos del Sol rachète la maison de Bobby. Le seul souci c'est qui se rend compte que la personne qui se fait passer pour la fille de Carlos est en fait une imposteur et qu'il s'est fait donc avoir. Un très bon épisode qui creuse un peu plus toutes les aventures du pilote en rajoutant quelques tensions et nouveaux personnages pour notre plus grand plaisir ! DALLAS TON UNIVERS IMPITOYABLE !!!! 9/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

mercredi 26 juin 2013

Cycle Woody Allen: Minuit à Paris

Retrouvez pendant tout l'été et un mercredi sur deux, le cycle Woody Allen avec un film qu'il a réalisé à chaque fois.




Pour ce premier numéro, je vous propose de découvrir "Minuit à Paris".




Titre: Minuit à Paris
Réalisateur: Woody Allen
Acteurs: Owen Wilson, Rachel McAdams ....
Année: 2011



Le film nous raconte l'histoire d'un jeune homme qui va bientôt se marier et qui part avec sa copine à Paris. Il est écrivain mais a beaucoup de mal à finir son roman. Il rêve des années 20 qui sont pour lui son Age d'Or. Un soir, alors qu'il se balade dans Paris, tout seul,quand sonne les douze coups de minuit, il se retrouve transporté dans les années 20. Il fait la rencontre de grands noms de l'époque: Picasso, Gauguin,Degas...

C'est un film très beau, avec une bonne histoire, de talentueux acteurs. Ce qui m'a le plus plu ce sont toutes les petites références artistiques et historiques mis à part les nombreux clichés.Ces retours dans le passé donne au film son caractère drôle.La question de l'amour est aussi présente pendant tout le film.On a une vraie comparaison entre les couples de l'histoire. Le premier: Gil ( Owen) et Inez qui ne partagent pas du tout les même centres d'intérêts, ils ne se comprennent pas.Les beaux-parents de Gil. Le couple d'amis qui est presque trop parfait, le couple entre Picasso et Adriana ( M.Cotillard)...Ce film est un hommage à la littérature et la culture française. Après l'avoir vu, on veut se rendre à Paris. Il montre un Paris caché et romantique.Le générique, assez long, nous montre toutes les facettes de cette magnifique ville.Le but de ce film est l'absurdité du regret du passé et l'importance de vivre dans son présent. On tombe amoureux de Paris !!!

Mes notes:

Histoire: 3/4
Suspense: 1.5/3
Image:  2/2
Durée:  1/2
Musique:  2/2
Acteurs:  2.5/3
Appréciation: 3/4
Note globale: 15/20


Dans quinze jours, je vous propose de découvrir "Vicky Christina Barcelona", film mettant en valeur l'Espagne.

mardi 25 juin 2013

Critique ciné: Man of Steel, le retour mitigé de Superman !



Titre: Man of Steel
Réalisateur: Zack Snyder
Acteurs: Henry Cavill, Amy Adams, Michael Shannon ...
Année: 2013


"Man of Steel" sonne le retour tant attendu de Superman. C'est  un reboot, c'est à dire que le réalisateur  reprend l'histoire au départ pour nous offrir une nouvelle saga. Dans ce nouveau film, il y a deux parties: la première met le scénario en place en nous racontant la jeunesse du jeune homme qui deviendra Superman et la deuxième est centrée sur l'affrontement entre Clark ( Superman) et le général Zod ( l'ennemi du vrai père de Clark). Dès le début, le réalisateur veut nous plonger dans un monde imaginaire où la science-fiction est maître, sur la planète Krypton. A ce moment-là, le père de Clark vient de lui donner naissance, il est encore tout petit mais la planète est livrée à une guerre dévastatrice contre Zod. Jor-El doit alors prendre la décision de faire fuir son fils sur une autre planète, la Terre, avec un précieux objet pouvant changer la face du monde. On découvre par la suite toute l'enfance de Clark avec ses parents adoptifs comme les nombreuses moqueries qu'il a subit par ses camarades de classe ou encore la découverte de ses pouvoirs et de ses origines. Toute la première partie m'a subjugué, les évènements s'enchaînent
tellement bien que c'est magique. Ce retour au source apporte une certaine renaissance aux personnages après les derniers films plutôt ratés. Ce début est assez doux et plaisant pour nous replonger correctement dans les origines de Superman. Puis vient cette seconde partie avec l'invasion de la Terre par Zod. L'idée est pas mal, on assiste à des scènes urbaines avec la destruction des buildings ,entre autre,à couper le souffle qui nous font penser àTransformers et World War Z. Ma scène préférée se trouve dans cette second partie lorsque Clarke doit faire face à deux méchants dans une petite bourgade. Néanmoins les trois derniers quarts m'ont semblé interminable et d'un ennuyeux monstrueux même si c'était la bataille finale pour la survie de l'espèce humaine. Il y avait tellement d'effets spéciaux
dans tous les sens que ça devenait trop insupportable. L'image bougeait dans tous les sens et j'avais l'impression de voir un remake des nombreuses batailles tellement connues dans les films de super héros. C'est à cet instant que les 2h20 ont été vraiment longue pour moi. Heureusement que l'on pouvait compter sur certains grands acteurs pour relever la barre comme Kevin Costner ( Robin des Bois), Russell Crowe ( Gladiator), Michael Shannon ( Mud ) et Laurence Fishburne ( Hannibal ). Pour finir, la musique est un élément essentiel pour le film permettant bien souvent de ressentir des émotions, mention spécial donc à Hans Zimmer. 
En bref: une bonne mise en bouche au départ gâchée par un final médiocre à cause d'un surplus d'effets spéciaux. 

Mes notes: 
Histoire: 2,5/4
Intrigue: 1,5/3
Musique: 2/2
Prises de vue: 1,5/3
Durée: 1/2
Appréciation: 2,5/4
Action/Fantastique: 1/2

NOTE GLOBALE 12/20

L'avis des blogueurs: 

- Neil a ressenti presque la même chose que moi , ici !
-Romain, lui, a adoré cette renaissance de Superman, ici !

lundi 24 juin 2013

Le mag ciné du 24 juin 2013

Au sommaire:

00:00: les news de la semaine
01:53: les sorties de la semaine
03:10: le mot de la fin
03:54: la BO de la semaine: Madagascar 




Critique Dallas saison 1 épisode 1


DALLAS: NOUVELLE GÉNÉRATION


Épisode 1: Un univers impitoyable

On commence cette saison dans un ranch près de Dallas lors de la découverte d'un puits de pétrole. On retrouve Bobby, le frère de J.R, à l'hôpital où il doit faire face à l'annonce d'un cancer . Il ne veut pas le dire à sa famille pour ne pas gâcher le mariage de son fils. Après le refus d'un contrat, Christopher fait l'amour avec sa femme. Nous commençons à faire connaissance d'une bonne partie  des personnages. Bobby, qui voit son temps compté maintenant, décide de partir faire une croisière avec sa femme. Pendant ce temps, le neveu de Bobby fête la découverte de pétrole sur le ranch de son oncle. Celui-ci va voir son frère, J.R, qui fait face à une grosse dépression et en profite pour lui prouver son amour. Lors d'une réunion de famille, John Ross qui recherche une demoiselle d'honneur pour Pamela , la trouve en la personne d'Elena (sa compagne) John, le fils de J.R, est resté en très mauvaise relation avec son père et ne veut en aucun cas aller le voir. Bobby fait une annonce comme quoi il met en vente son ranch alors que l'on
croyait qu'il allait avouer être atteint d'un cancer. John Ross, contre cette décision, décide d'emmener tout le monde sur le lieu du forage. Bobby est en colère car sa mère ne voulait pas que l'on fasse de forages dans la propriété . C'était  ses dernières volontés. C'est un dialogue de sourd. Après que Bobby  ait demandé un recours devant la justice, le forage de pétrole est suspendu. Les rivalités entre John et Bobby se font de plus en plus présentes. Christopher qui travaille dans la recherche du méthane se voit peut être comme le responsable d'un séisme. John Ross fait part de son mécontentement à son père quand aux activités écolos de Bobby et Christopher. Ils veulent tout faire pour pouvoir exploiter ce forage coûte que coûte. Une alliance se forme donc avec JR et son fils. On se rend vite compte que Elena joue un
double jeu grâce à ses précédentes relations avec Christopher. Mais elle ne le trahie pas. Bobby est pris de soudaine douleur à l'estomac en pleine nuit. Sa femme découvre les médicaments de son mari pour vaincre la maladie d'autant plus que quelqu'un tente de s’introduire dans leur maison. Bobby et John Ross signent l'armistice pour le mariage de Christopher. Suelen se dit changée et alliée à John Ross. Ce dernier veut se servir de l'accident avec le méthane pour faire pencher la balance de son côté et aussi comme moyen de pression. Il lui propose donc un chantage : ne pas vendre la maison ou il révèle à Bobby que Christopher est un imposteur. Lui, il croie que c'est Elena qu'il Le lui a dit. Ils se rendent compte tous les deux que John Ross a menti à tout le monde. Malgré les révélations que
son fils lui a fait, Bobby concrétise quand même le projet. Le mariage a lieu et tout le monde est content. A la fin, on apprend que celle qui a signé l'accord pour les nouvelles énergies avec Bobby est en fait une complice de J.R. Parallèlement, John Ross monte une conspiration contre son père. Cet épisode met l'ensemble du public au cœur de l'histoire, que l'on soit un jeune découvrant cette série ou un fan des premières heures. Pour ce pilot, on découvre plein de nouveaux personnages : la nouvelle génération. Les rebondissements s'enchainent à une vitesse folle donnant presque l'impression d'assister à une saison entière !   Les premières tensions apparaissent entre les nouveaux. La descendance est donc assurée ! Vraiment bluffant du début à la fin !! Le générique que l'on connaît tous est toujours présent .Un petit moment de nostalgie pour les anciens.  9/10  


Pour en savoir plus sur la série, cliquez ici !

dimanche 23 juin 2013

Dallas: nouvelle génération

   DALLAS: NOUVELLE GÉNÉRATION



Créé par Cynthia Cidre
Année: 2012
Nationalité: Américaine

Les personnages principaux: 

-Josh Henderson est John Ross, le fils de J.R.
-Jesse Metcalfe est Christopher, le films de Bobby.
-Julie Gonzalo est Pamela, la femme de Christopher
-Jordana Brewster est Elena, l'ex de Christopher et la copine de John Ross.
-Patrick Duffy est Bobby, le frère de J.R.
-Larry Hagman est J.R, le frère de Bobby et l'ex de Sue Ellen.
-Linda Gray est Sue Ellen, l'ex de J.R.
-Brenda Strong est Ann, le femme de Bobby.






Saison 1

Épisode 1: Un univers impitoyable 
Épisode 2: Le retour de J.R
Épisode 3: Le digne héritier
Épisode 4: Adieu Southfork 
Épisode 5: Vérités et conséquences
Episode 6: L'ennemi de mon ennemi

Critique ciné: The Bay


Titre: The Bay
Réalisateur: Barry Levinson
Acteurs: Kristen Connolly, Christopher Denham ...
Année: 2013

C'est un film assez particulier car il a été tourné à la manière d'un documentaire avec cette illusion d'avoir pris des bouts de petites vidéos pour en faire un reportage de 1H20. L'idée est déjà assez originale pour un film même si ce n'est pas le premier. Il est vrai que cette façon de tourner m'a beaucoup déplu dans la mini-série "The River" qui m'a lassé dès le deuxième épisode. Mais dans "The Bay" le "found footage" s'avère vraiment nécessaire pour rendre cette histoire encore plus vraie et rendre la peur des spectateurs encore plus intense. Venons en maintenant au scénario. Le film se passe en 24H, le 4 juillet 2009, et nous montre comment en une journée, une épidémie mortelle a pu se propager et plonger cette petite ville du Maryland dans le chao. Nous suivons plusieurs personnages comme le médecin de l'hôpital ou encore une journaliste ainsi que de nombreuses familles et des personnes isolées. Le fait que le film ait une progression assez importante, passant d'une simple épidémie à un remake de "The Walking Dead", renforce le caractère
horrorrifique du documentaire. Le mystère sur cette contamination est révélé petit à petit en même temps que les découvertes de deux explorateurs et du médecin permettant de garder un certain suspense jusqu'au bout. De nombreuses scènes m'ont fait sursauté, classique du genre de l'horreur, mais aucune ne m' a réellement fait hurler malgré le caractère choquant de certaines . Je pense notamment à la découverte d'un corps mi-humain mi-zombie par la journaliste ou encore à la scène entre le maire et un policier vers la fin du film. Je reste vague pour permettre aux personnes désirant voir ce film d'avoir encore une dose d'angoisse et de peur. Surtout vers le dénouement, on se sent un peu mal à l'aise par l'atmosphère qui reigne sur cette baie. "The Bay", a voulu nous faire réfléchir sur les dégâts des activités humaines sur l'environnement dans un premier temps mais aussi sur la faiblesse et l'indifférence du pouvoir politique lors de catastrophes malgré les nombreux signaux d'alertes.

En bref: un gentil petit film d'horreur sur fond d'écologie !

Mes notes: 
Histoire: 3/4
Intrigue: 2/3
Musique: 1/2
Prises de vue: 3/3
Durée: 1,5/2
Appréciation: 2,5/4
Horreur: 1/2

NOTE GLOBALE 14/20

L'avis des blogueurs:

-Romain de "breaking news" trouve que Levinson est en panne d'inspiration, ici .
-Marc de "CloneWeb" lui nous conseille de ne pas le rater, ici !

samedi 22 juin 2013

Critique Hannibal saison 1 épisode 2

                           HANNIBAL 

Épisode 2: Amuse-Bouche




Will vit mal le fait d'avoir tué un homme et lors de son entrainement au stand de tir il se revoit en train de l'abattre. Par la suite la police découvre une maison remplie de cornes de cerf en pleine forêt .Cet endroit s'avère être une résidence de Hobbs, l'homme tué par Will où sa fille venait souvent avec lui. La scène est fort intrigante et c'est tout ce que j'aime dans cette série. On voit par la suite une jeune femme qui de chez elle publie des photos de cette maison sur internet. Peux être a t'elle un rapport avec tout ça ? Will fait part de son arrestation lors d'une conférence où il est applaudi. Après cette dure épreuve le commissaire décide de le faire suivre par Hannibal Lecter évidemment. Je crois que je commence à m'accrocher à cette série qui devient drôlement intéressante grâce à ses explorations de personnalitées. Hannibal trouve que Will est prêt à rejoindre de nouveau le terrain. Voilà qu'une morbide découverte va être faite par trois adolescents en pleine forêt : des corps cloutés au milieu d'un champ de champignons. Ces femmes étaient  enterrées  vivantes et nourries  par perfusion. On retrouve autour de la scène de crime cette
mystérieuse femme, sûrement journaliste, en quête d'informations, plus précisément sur Will. Et comme dans la premier épisode, notre consultant revit l’enterrement du tueur et se rend compte par cette même occasion qu'un des corps est encore vivant mais il mourra avant d'atteindre l’hôpital. Hannibal reçoit la visite de la demoiselle qui cherche des infos sur Will, Freddie Lounds, c'est une journaliste. Elle a enregistré la séance de thérapie avec Will. Hannibal prend très mal ce geste impoli. Il invite le soir même le commissaire à dîner. Je parie que le repas est composé de viande humaine ! Et lui aussi a le droit à son évaluation psychologique. Revenons en à l'enquête sur cette culture de corps humains, Will pense que le tueur travaille dans le secteur de la santé en raison de leur traitement donné par perfusion très précis et complexe : il a modifié leurs médicaments de diabétique (et oui, ils étaient tous diabétiques) pour les mettre dans un coma diabétique. Dans une pharmacie, on assiste au petit
manège d'un pharmacien envers ses patientes diabétiques. Tiens, nous avons peut-être notre coupable. Les policiers qui sont sur sa piste, découvrent un corps caché dans sa voiture ! Au même moment, Will apprend que la journaliste Lounds a révélé les détails de la consultation entre lui et Hannibal et elle se fait sérieusement réprimander par le FBI. Le policier qui a divulgué des informations sur Will à Lunds se fait tuer sous les yeux de celle-ci par le pharmacien qui veut lui aussi en savoir plus sur ce Will. Il est vrai qu'il a une personnalité un peu complexe .Après que Lounds est fournie tout ce qu'elle savait sur lui au pharmacien, il enlève la fille de l'homme que notre consultant a tué. Il arrive néanmoins à temps et tire une balle dans l'épaule du fuyard. Will avoue à la fin de l'épisode qu'il a aimé tuer ce meurtrier. Je suis très surpris par la qualité de ces épisodes. Seul point négatif, toutes les analyses psychologiques d'Hannibal rendent la série compliquée à suivre et cela peut décourager certains téléspectateurs. 7/10  

jeudi 20 juin 2013

Critique ciné: The Bling Ring



Titre: The Bling Ring
Réalisateur: Sofia Coppola
Acteurs: Emma Watson, Israel Broussard, Taissa Farmiga ...
Année: 2013




On suit un groupe d'adolescents formé de quatre filles et d'un garçon ,dans leur délire qui consiste à cambrioler les maisons des stars à Los Angeles en trouvant leurs adresses sur internet. 



Le film commence par un générique montrant les vols que le groupe a commis sur une musique assez électro pour finir par le titre écrit en jaune sur fond noir: THE BLING RING. L'ambiance de démarrage nous promet un film plutôt mouvementé et assez bon musicalement. Le scénario dans sa globalité peut nous faire penser au film "Spring Breakers". Il est vrai que l'idée est à peu près la même. Ce que j'ai trouvé important au début et qui m'a beaucoup plu est le fait que les deux principaux personnages ( Marc et Rebecca) nous soient présentés tranquillement pendant une bonne quinzaine de minutes avec notamment leur rencontre. J'ai quand même regretté que la raison qui a poussé Rebecca à cambrioler ses maisons ne soit pas expliquée. Le personnage de Nicki joué par Emma Watson n'est pas vraiment le centre du film même si à la fin on veut nous faire croire qu'elle était indispensable avec les interviews qu'elle donne aux différents médias. Tous ces autres membres sont plutôt secondaire. Le film se centre essentiellement sur les braquages, ce qui nous donne souvent des scènes répétitives et donc sans aucun intérêt. J'aurai aimé que Sofia Coppola soigne
plus la psychologie de ses acteurs ainsi que leurs origines qui aurait aidé le spectateur à comprendre de tels gestes. Si son but était de hair ces ados et surtout Nicki en sortant du film. Bravo car c'est mon ressenti à la fin de la projection. Ce sont les  dernières minutes avec les interviews données aux journalistes qui nous montrent véritablement le manque d'intelligence de ces filles. Elles essayent de nous faire croire qu'elle sont toutes mignonnes et qu'elles n'étaient pas conscientes de leurs actes ( c'est sûr avec toute la drogue qu'elles sniffaient ) en changeant notamment de sujets et en parlant d'écologie et de causes humanitaires. En fin de compte, leurs discours n'ont ni queue ni tête. Néanmoins je me suis bien marré et
est ressenti un peu de pitié pour elles. C'est cet aspect absurde que j'aime chez Sofia Coppola. Le seul personnage vraiment sincère et naif est Marc qui n'avait rien demandé mais se retrouve dans cette histoire. Il se rend compte lors de son interrogatoire que Rebecca, avec qui il croyait avoir tissé des liens, est une grande manipulatrice et il a été berné. On sent que pour lui son séjour en prison va être difficile grâce aux plans muets fait sur son visage à ce moment là. Pour finir, la bande-originale est juste géniale avec ces morceaux dances et électros. 
En bref: un film très instructif sur la vie d'adolescents américains malgré un manque de profondeur dans la psychologie des personnages.


Notes: 

Histoire: 3/4
Intrigue: 2/3
Musique: 2/2
Prises de vue: 2/3
Durée: 1/2
Appréciation: 3/4
Drame: 1,5/2

NOTE GLOBALE 14,5/20

mercredi 19 juin 2013

Critique Glee saison 4 épisode 8

                                 GLEE

Épisode 8: Thanksgiving 




L'épisode commence super BIEN !!!!!! Mick, Santana, Pukerman, Queen et Mercedes se retrouvent sur une chanson spéciale ! Tout le monde se retrouve pour Thanksgiving! Finn les réunit au Glee Club pour les faire gagner aux communales. L'idée de l'entraide entre les nouveaux et les anciens est une bonne idée pour moi , je trouve cela intéressant d'autant plus qu'ils vont interpréter Gangnam Style. Retour à NY, où Rachel et Kurt nous promettent un Thanksgiving extraordinaire. Au Glee Club,… sera le chef danseur. Les ex-filles interprètent leur petite numéro sexy pour faire frémir le jury. Marley les intriguent beaucoup ! A NY, Brody essaye de se faire pardonner par Rachel, et grâce à son charme ça marche ! Tout le monde a peur que Marley fasse rater la prestation du Glee Club. Chez Vogue, Kurt qui a pitié en voyant sa patronne toute seule pour Thanksgiving l'invite avec ses amis pour une
soirée qui s'annonce branchée. Santana découvre que Kitty manipule Marley en lui donnant des laxatifs. … apprend qu'il n'est pas facile d'apprendre une langue asiatique ,en plus la danse n'est pas non plus évidante à réaliser ! Rachel et Brody sont de nouveau très proche! Ah ce tombeur! Après de multiples encouragements, le show des communales peut débuter. Les Wagons-bars interprètent   les One DIRECTION ! WOUAHHH ! La fête bat son plein à NY avec un genre de fête appelé le Kiki ! Vive le KIKI alors ! Blaine et Kurt se rappellent pour la première fois pour Thanksgiving ! Un appel qui est très émouvant ! Malheureusement, l'épisode  se finit bien tristement avec le malaise de Marley à la fin du Gangnam Style. Un bon épisode riche en musique et avec le retour de tous les anciens, rien de mieux pour me ravir ! 7/10

mardi 18 juin 2013

Le programme estival de cineriesrama !

Le premier été du blog "cineriesrama" sera l'occasion de découvrir pas mal de nouveautés et encore plus de critiques. Voici le programme détaillé :


Cinéma

-Chaque semaine, toujours le mag ciné !
-Plus d'une vingtaine de films à l'affiche chroniqués ( Star Treck, Man of Steel, Dark Skies, World War Z, Lone Ranger, Moi moche et méchant 2 ....).
-Un nouveau débat !
-Un cycle spécial Woody Allen pendant tout l'été pour prolonger le premier débat !
+ des critiques d'anciens films .....

Séries TV

-Critiques de nouvelles séries: Dallas, Hannibal, Revolution, Bates Motel ...
-Des découvertes ( nouvelle rubrique) avec : Hell on Wheels pour débuter.

Je vous souhaite donc un bon été sur Cineriesrama !

Critique Glee saison 4 épisode 7

                                 GLEE
Épisode 7: Dynamic Duets





Place aux super héros avec une séance de conférence des super héros :très lourd vraiment lourd et totalement absurde. Mais le trophée des champions des chorales a été dérobé par l'ancien groupe de Blaine. Première séance du Glee club avec Finn qui a vraiment des idées pourries. Son ex coach essaye de le remotiver pour trouver un vrai thème pour le concours. Blaine fait la connaissance du nouveau capitaine des WarBlers. Il se voit contraint de chanter une chanson avec son ancienne équipe. La tentation est forte de revenir chez les WarsBlears. Finn choisit comme idée « les duos dynamiques ». Bof Bof, tout cela. C'est très ennuyeux et puis les costumes sont ridicules. La chanson I'm Superman est « cucu la praloche », sans intérêt. A l'aide, sauvez moi de cette horreur ! A la fin, ils se battent pour Marley qui ne
sait plus où donner de la tête ! Blaine remet en doute sa place au sein du Glee Club car ce groupe lui rappelle trop Kurt. Marley, à cause de Kitty, se fait vomir tous les jours. Le duo Kitty/Marley est sûrement un des meilleurs de l'épisode avec un bon rythme, de jolis costumes et une bonne humeur qui se partage avec le spectateur.  Blaine a pris la décision de quitter définitivement Mc Kinley. Le petit nouveau apprend qu'il est dyslexique  suite à un test. Sam essaye de convaincre Blaine de revenir et lui propose d'aller tous les deux récupérer le trophée eux mêmes. Blaine revient enfin pour les communales, les voilà fin prêt pour la compétition. Tout le groupe est optimiste. Un épisode trop mauvais avec cette intrigue sans aucun intérêt est d'un ennuyeux mortel ! Et puis Rachel et Kurt ne sont pas là ! Sortez moi de ce cauchemar ! 2/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

lundi 17 juin 2013

Mag ciné 17/06-23/06

Au sommaire de ce nouveau numéro du mag ciné:

-00:00: les news de la semaine 
-01:37: les sorties de la semaine
-04:05: la BO de la semaine




samedi 15 juin 2013

Chris Colfer sur NRJ dans CCauet !

Jeudi, le héros de Glee, Kurt, alias Chris Colfer était l'invité de C Cauet sur NRJ .


Pour entendre l'interview, cliquez ici !

Et n'oubliez pas, Glee saison 4 ce soir sur OCSHappy !

jeudi 13 juin 2013

Critique ciné: Nouveau départ


Titre: Nouveau Départ
Réalisateur: Cameron Crowe 
Acteurs: Matt Damon, Scarlett Johansson ...
Année: 2012


"Nouveau départ" raconte l'histoire d'un père de famille, joué par M.Damon, qui vit seul avec ses enfants depuis la mort de son épouse, 6 mois plut tôt. A la suite de sa démission et du renvoi de l'école de son fils, il décide d'emménager avec ses enfants dans un zoo en redressement judiciaire et de le reprendre en main. Mais son aventure va être semée d'embuches..

L'histoire n'est certes pas très entraînante mais elle est tellement belle. Dès le début, on est imprégné de cette ambiance de deuil avec tous les voisins qui apportent à Benjamin des lasagnes pour le consoler. On est forcément attristé quand on voit cette famille éclatée en mille morceaux. Le fils qui se fait renvoyer de son collège après avoir dessiné une tête de mort sur une fresque nous montre bien la difficulté qu'à  un adolescent à vivre une telle situation. Le fait que Benjamin achète ce zoo est une  aubaine surtout pour sa petite fille admirative devant tous ces animaux. Tout de suite et malgré son manque d'expérience dans le soin des animaux, il va vouloir gérer ce zoo. Cette décision est brusque et irréversible, c'est à ce moment que le personnage de Benjamin devient plus humain et attachant pour le spectateur. Il vient de "tout perdre" et  se lance sur un coup de tête dans une aventure peut-être sans lendemain. Je trouve qu'il fait preuve d'énormement d'humanité, et cela m'a touché. Je pense que sa rencontre avec

Kelly, la gardienne du zoo jouée par S.Johansson, va être un grand
tournant dans sa vie . Il va se rendre compte qu'il peut encore aimer une femme, car dès les premières minutes on sait très bien qu'il va se passer quelque chose entre eux. En réalité, Kelly va lui permettre de faire réellement son deuil que lui croyait impossible. La relation entre le fils de Ben et la cousine de Kelly est un peu un parallèle avec celle des adultes: ils se rapprochent, s'aiment, se déchirent.... Peut-être que c'est une volonté du réalisateur de nous montrer que les relations amoureuses sont aussi difficiles pour les ados que pour les adultes. Malgré une fin heureuse attendue, le spectateur se laisse facilement prendre au film et surtout aux personnages.  Les scènes se passent essentiellement dans le zoo et reconstituent l'ambiance de l'époque. Le film étant tiré d'une histoire vraie, je reconnais le courage exceptionnel qu'a eu Benjamin pour se lancer dans cette périlleuse aventure. La musique est fort sympathique et se laisse facilement écouter. En bref, un film qui nous fait réfléchir sur la notion de deuil et d'amour et qui nous présente un homme meurtri  devenu au fil du temps un homme à part entière. 

Mes notes:

Histoire: 3/4
Intrigue: 2/3
Musique: 1,5/2
Prises de vue: 2/3
Durée: 1,5/2
Appréciation: 3/4
Comédie dramatique: 1/2

NOTE GLOBALE 14/20

mercredi 12 juin 2013

Glee saison 4 épisode 6 GLEASE


                                 GLEE  
Épisode 6: Glease






Will annonce aux élèves son départ. L'idée de mettre Finn aux commandes du Glee Club ne plaît pas vraiment à tout le monde en premier à Sue évidemment. La dépression de Sue se transforme en un sketch absurde grâce à la musique notamment. RETOUR À NEW YORK !!! ENFIN !!! Rachel veut se présenter à une audition pour Broadway mais l'idée n'est pas du goût de sa prof de danse qui nomme dans la foulée Brody son assistant. Kitty veut se faire des amis en organisant une pyjama party entre filles ( + Unique). La mère de Marley décide de se mettre au régime pour soutenir sa fille qui souhaite en faire un malgré qu'elle ne soit pas grosse. Finn s'excuse auprès de Sue par rapport au surnom qu'il a donné au bébé de Sue. Finn organise les répétitions de Grease au garage dans lequel  il travaille. Il interprète avec le reste de la troupe le premier des huit titres que contient l'épisode  en rapport justement avec les bolides. C'est le début des répétitions. Pareil à NY où Rachel s'entraine et hésite à venir assister à la première de Grease.
Kitty convainc Marley de se faire vomir à cause des gênes de sa mère, la grosse dame de cantine. Pendant ce temps, Kitty en profite pour chanter. Sue, grâce à une machination, fait évincer Unique de la comédie en prétextant  des moqueries envers lui. Pour remplacer Unique c'est Santana qui est appelée en renfort. Rachel et Kurt reviennent à McKinley pour assister à la comédie musicale et rencontrent Mercedes et le reste de l'équipe. Les retrouvailles sont un peu dures entre Blaine, Kurt et Rachel, Finn. Marley qui pense avoir quelques grammes en trop ( en fait kitty lui rétrécit sa robe au fur et à mesure des répétitions) décide de se faire vomir. Le spectacle peut commencer. Marley après s'être fait vomir interprète un des tubes de Grease.Vient le tour de Santana qui fait son solo,de l'autre côté, à NY, on retrouve Brody et la prof de danse en plein ébats amoureux ! Non mais allo quoi ! Mike essaye de rectifier le tire avec Tina quand à leur rupture. Marley est en pleine crise de panique à cause des propos de Kitty qui ne sont absolument pas la pour la rassurer. Place au clou du spectacle avec le tube de la comédie musicale accompagné des visions de Rachel et Finn. Après le spectacle, cette dernière en appellant Brody , tombe sur sa prof de danse et elle apprend qu'ils ont une relation. Finn et Rachel ont le droit à une explication plutôt forcée qui les mènent à ne plus jamais se parler. Comme le dit Kurt, « ici ce n'est plus chez nous ». Un excellent épisode largement consacré à Grease dont les chansons me plaisent beaucoup. Le fait que Rachel et Kurt soient présents m'a redonné le moral . Le problème de l'anorexie est aussi relevé. 9/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des précèdents épisodes, cliquez ici !


mardi 11 juin 2013

Glee saison 4 épisode 5

                                GLEE

Épisode 5: The Role you were born to play




Finn se retrouve à bosser dans le garage Hummel et voit Artie essayer de le convaincre de se consacrer à la comédie musicale Grease dont les auditions ont lieu le lendemain. Blaine est complètement déprimé suite à sa rupture avec Kurt. Il interprète donc une chanson plutôt mélancolique de Grease . Il la présente à l'audition mais après celle-ci, il refuse de participer à l 'aventure en raison de sa rupture. Son interprétation était bien mais la chanson en elle même m'a beaucoup déprimée.Artie, pour aider Finn à la mise en scène, fait appel à Mick et Mercedes, que l'on retrouve pour la première fois depuis le début de la saison. Finn, toujours à la recherche de l'acteur principal , décide de demander l'aide de son ancienne coach. Il repère très vite Ryder, un gars un peu "foufou". Malgré les dissuasions de Sue, Jack et Marley décident de se présenter pour jouer dans Grease en interprétant  Blow me de Pink. Finn propose à Ryder d'auditionner. Il s'essaye avec Finn sur le titre"Juke Box Hero". Performance plutôt bien réussie. Marley se prend un de ces "savons" par Kitty .C'était tellement rigolo quand elle sortait des petites allusions que je commence à trouver son personnage très attachant. C'est avec Pukerman qu'elle se
présente aux auditions sur le titre "EveryBody talks". Toutes ces touches d'humour bien à l'américaine avec Sue et Kitty me rendent encore plus fan de cette saison 4 de Glee. Un débat à lieu dans le bureau du directeur sur le rôle féminin que Finn veut attribuer à Unique, un travesti. Mais la phrase de trop prononcée sur l'enfant de Sue va mettre un sacré bazar dans le bureau de Figins. Pour départager les deux couples : Ryder/Marley et Kitty/Pukerman s'affrontent sur un hand jive. Le casting fini, c'est Marley et Ryder qui décrochent les rôles principaux, Kitty est ,elle condamnée à un rôle que personne ne connait. Will doit faire face au refus d'Emma de le suivre à Washington ce qui est très dûr pour lui. Il annonce à Finn qu'il part du Glee club pendant quelques mois et confie la tâche à Finn. Bref, un épisode assez moyen car on ne voit pas Rachel et Kurt qui sont mes chouchous !!! Ça m'énerve ! Plusieurs points positifs quand même au niveau des chansons et des nombreux surnoms et allusions de Kitty et Sue. J'ai l'impression de voir en Kitty une Sue junior, ce qui est plutôt amusant. Un épisode sympathique mais sans réel intérêt à mes yeux d'autant plus que Rachel et Kurt sont invisibles donc un épisode plutôt mitigé ! 6/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précèdents, cliquez ici !




lundi 10 juin 2013

Mag ciné 10 juin-16 juin

Au sommaire du mag ciné du 10 juin au 16 juin 2013 :

-00:00, les news.
-03:07: les sorties de la semaine
-04:20: le bonus: la BO de Fast and Furious 6




dimanche 9 juin 2013

Le Débat: les films de Woody Allen sont-ils toujours aussi réussis (3/3)

Chaque mois, découvrez le point de vue de "cineriesrama" sur une question ayant un rapport avec le cinéma ou les séries tv.




 Découvrez le point de vue de "cineriesrama" sur une question ayant un rapport avec le cinéma ou les séries tv.

Pour moi, les films de Woody Allen sont toujours aussi bons, peut-être encore plus qu'à une certaine période, par exemple au moment où "Radio Days" est sorti. Certes, les histoires ont toujours le même fond avec une romance qui naît la plupart du temps entre deux personnes qui ne partagent que très peu de points communs mais je pense que c'est cela qui fait le charme du cinéma de W.Allen. Même si à un certain moment de sa carrière il a un peu perdu en originalité, il a tout le temps bénéficié de l'enthousiasme du public français. Il a su reprendre son envol avec ses derniers films même si je n'ai pas vu "To Rome with Love". En bref, les films de Woody Allen sont toujours aussi réussis.

Bonus: La bande-annonce de " Blue Jasmine" le prochain Woody Allen en salles le 25 septembre.



samedi 8 juin 2013

Le Débat: Les films de Woody Allen sont-ils toujours aussi réussis ?(2/3)

Chaque mois, découvrez le point de vue de "cineriesrama" sur une question ayant un rapport avec le cinéma ou les séries tv.

 Découvrez le point de vue de "cineriesrama" sur une question ayant un rapport avec le cinéma ou les séries tv.

Mon regard s'est tourné en premier vers "Match Point", où l'amour est au centre de l'action. J'ai littéralement succombé à ce coup de foudre entre Chris et Nola, deux personnes passionnées par les arts, lui fan d'opéra et elle jeune comédienne américaine. Je suis toujours émerveillé devant ces coups de foudres. Voir comment deux êtres issus de classes sociales opposées peuvent se rencontrer puis s'aimer, me fassinera toujours. Sûrement une des meilleurs réussite cinématographique de Woody Allen avec sa nomination à Cannes et au César montrant pour l'occasion l'engoument des français pour
son cinéma. L'année d'après, il réalisa "Scoop", film mêlant humour, amour et enquête où l'on retrouve Scarlett Johansson et Woody Allen ( dans un rôle important). En regardant "Scoop", j'ai été pris dans l'enquête de la jeune journaliste sur un mystérieux tueur après les révélations que lui a faite un fantôme. Je dois reconnaitre que voir un fantôme apparaitre au début du film m'a un peu surpris. Elle va devoir monter une machination avec comme père un riche homme ( joué par Woody Allen). Mais son enquête va vite se transformer en un idylle avec
l'homme qui est peut-être le meutrier tant recherché. Je me suis enfin penché, pour répondre à cette question, sur deux autre films m'étant à l'honneur deux capitales européennes: "Vicky Cristina Barcelona" et "Minuit à Paris". Malgré la grande différence de ces deux films, tous deux ont conquis mon coeur. D'un côté on a une histoire d'amour très complexe avec quatre protagonistes au centre de l'action dont un homme qui est peintre et en perpétuel désir de présence féminine ;un film assez
torride qui nous montre qu'un couple peut se former entre deux femmes et un homme jonglant entre des relations homosexuelles et bisexuelles. De l'autre côté, on a une tendre comédie romantique où un homme qui éprouve une fascination totale pour Paris ou plutôt pour la belle époque, va se voir propulser dans celle-ci chaque nuit à minuit exactement. Evidemment que nous français sommes séduits par ce film mais le fait de mélanger aussi l'art lui donne une autre dimmension . 


A suivre...

vendredi 7 juin 2013

Le Débat: Les films de Woody Allen sont-ils toujours aussi réussis ?(1/3)

Chaque mois, découvrez le point de vue de "cineriesrama" sur une question ayant un rapport avec le cinéma ou les séries tv.



Pour ce premier numéro de "Le Débat", je vous propose de lire mon point de vue sur cette question " Les films de Woody Allen sont-ils toujours aussi bien ?"

Tout d'abord, Woody Allen est un cinéaste américain né en 1935 à New York. Après avoir abandonné ses études, il devient rédacteur du show télévisé de Gary Moore à l'âge de 22 ans. Il est la révélation du "Bitter End"dans un cabaret en 1961. Il écrit aussi de nombreuses pièces de théâtre. Son premier film date, lui, de 1966. Il porte le nom de " What is up tiger Lily ?". C'est une comédie burlesque inspirée d'un film d'espionnage japonais. Il ne triomphera qu'en 1977 avec la comédie sentimentale " Annie Hall" où il obtiendra deux Oscars. 
Je pense que c'est vraiment avec ce film qu'il a pu mettre en place sa marque de fabrique qui est de montrer la vie de couple d'amoureux. 
Mais mon film préféré de Woody Allen restera "La Rose pourpre du Caire", film sorti en 1985 racontant l'histoire d'une femme dont le cinéma est pour elle le seul moyen de s'évader de sa vie. Mais lors d'une projection, la réalité et le film projeté vont se mêler et donner quelque chose de splendide. Cette histoire m'a évidemment attiré car elle plaçait le 7e art, qui est ma passion, au centre d'une histoire d'amour. C'est ce mélange qui m'a vraiment convaincu. Ce film a donné envie au petit curieux que je suis de découvrir en détail la filmographie de ce cinéaste. Je me suis donc décidé à visionner "Radio Days"
qui rend un hommage tout particulier à la radio dans les années 30. Au niveau du scénario, il est évidemment qu'il n'a rien à voir avec "La Rose Pourpre du Caire". C'est précisement à ce moment-là que je me suis rendu compte de mon attachement au comédie sentimentale de W.Allen qui n'était pas vraiment présente dans ce film. "Radio Days" a donc été une énorme deception pour moi. Après ce redoutable échec je me suis dirigé vers des productions plus récentes, et là j'ai été comblé ! 

A suivre...

jeudi 6 juin 2013

Glee saison 4 épisode 4


                             GLEE

Épisode 4: The Break-up






Le rapprochement entre Jack et Marley fait se rappeler les premiers émois de la relation de Blaine et kurt et de celle de Brittany et Santana. A New York, on apprend que Finn n'est resté que 16 jours à l'armée avant de se faire renvoyer. Rachel veut l'aider à trouver un nouveau boulot. Ce quatrième épisode marque le retour de Santana qui vient rendre une petite visite à Brittany. Blaine vit de plus en plus mal sa séparation avec Kurt. Il se rend compte avec Finn qu'ils ont beaucoup changé et vivent dans un monde différent. Blaine vient rendre une petite visite à Kurt. Tous quatre, vont dans un bar pour faire un karaoké. Sur place ils rencontrent Brody. Suite à la demande de Finn, Rachel et Brody chante en duo « Give you heart a break ». Blaine chante à Kurt, pour la deuxième fois, Teenage Dream mais cette fois au piano. Il fait passer tellement d'émotion qu'il finit  la chanson en pleure. Les couples sont dans une mauvaise passe, face à la rupture , la chanson « Don't Speak » nous le fait très clairement comprendre. Chacun a trompé l'autre. Finn part au petit matin en disant au revoir à Kurt. A McKinley, Marley assiste à une réunion sur l' apocalypse dirigée par Kitty , la chef du groupe de Sue. Finn
revient au Glee Club car il ne sait pas où aller. Finn décide avec Will que la comédie musicale de l'année sera Grease. Un épisode spécial est donc en perspective. Kurt se remet doucement de sa rupture avec Blaine, mais il le vit très mal au fond de lui. Santana chante une chanson à Brittany sur leur relation à distance. Elle préfère laisser tomber leur relation car les relations à distance ne marche jamais. A Mc Kinley, Jack largue Kitty après que cette dernière est insultée Marley. Un règlement de compte explosif et émotif a lieu entre Rachel et Finn après que celle-ci est fait exprès le déplacement pour s'expliquer avec lui. Elle lui annonce sur le coup leur rupture. Un très bon épisode sur deux points, le premier au niveau musical avec énormément de chansons qui me tiennent à cœur et que j'apprécie beaucoup et deuxièmement pour cette mise au point qui s'imposait depuis le premier épisode sur l'avenir de tous ces couples. A la fin de ce quatrième épisode, plus aucun couple n'existe d'une certaine façon, tout le monde retourne à la case départ. Nous assisterons donc peut-être à de nouvelles relations, je pense à Rachel et Brody dans un premier temps. Tout cela me paraît très intéressant.

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

Partagez cette critique !