lundi 29 juillet 2013

Concours: Gagnez un DVD de Jack et le chasseur de Géants TERMINÉ

Je vous propose de tenter gagner un DVD du film "Jack et le chasseur de Géants"  en collaboration avec Warner Bros à l'occasion de sa sortie le 31 juillet.
  

"De retour sur Terre pour la première fois depuis des siècles, les géants aspirent à reconquérir le territoire qu'ils ont perdu autrefois. Jack ( Nicholas Hoult) est donc forcé de se lancer dans une bataille décisive pour les arrêter. Combattant pour un royaume et pour son peuple, et afin de conquérir une princesse intrépide, il tombe face à face avec d'invincibles guerriers qu'il pensait être une légende..."
A l'affiche: Nicolas Hoult ( Pour un garçon), Ewan McGregor ( Star Wars) et Stanley Tucci ( Lovely Bones).

LA question est... êtes-vous assez intrépide pour sauver la princesse ? Etes-vous aussi courageux que Jack ? Répondez au quizz pour la savoir ! 



Vous êtes aux commandes ! Contrôlez les GIF animés et commandez les scènes du film d'un glissement de souris ! La table de mixage des géants vous permet de composer votre propre mélange de sons issus de "Jack et le Chasseur de Géants". Testez votre courage et répondez au quizz " A quel point êtes-vous courageux ?" pour savoir si vous êtes aussi intrépide que notre héros Jack.




Je vous propose donc, de gagner un DVD de ce film en complétant le formulaire ci-dessous avant le 12 août 23H59.

Vous pouvez doubler vos chances pour ce concours en suivant la page twitter de "cineriesrama" ici  et en retweetant le tweet ci-dessous. 



Pour montrer votre motivation vous pouvez mettre votre résultat du quizz en commentaire ! 

Modalités et règlement du jeu-concours:

Du lundi 29 juillet au lundi 12 août 23H59, remplissez le formulaire pour tenter de gagner un DVD du film "Jack et le Chasseur de Géants". Un tirage au sort désignera le gagnant. Tous les champs doivent être remplis. Dans le cas contraire, votre participation ne sera pas prise en compte. Le lot sera envoyé par l'éditeur du film. Cineriesrama ne pourra être tenu responsable de la non-distribution du lot. Jeu réservé aux personnes résidant en France Métropolitaine.

GAGNANT DU DVD: JEAN-LUC. L (13)


Critique Glee saison 4 épisode 17

                              GLEE

Épisode 17: Guilty Pleasures




 Blaine découvre que Sam a volé des pâtes à la cantine pour faire des portraits de célébrités avec. De plus, le Glee Club est annulé car Will est malade . Pendant ce temps Blaine et Sam ont trouvé le thème de la semaine : les plaisirs coupables. Ils décident d'ouvrir le bal avec « Wake me Up before you go go de Wham". Brittany avoue à Kitty qu'elle n'est aimée de personne. De son côté, Kurt dévoile son plaisir coupable : un petit bras en plastique pour le réconforter qui se nomme Bruce. Sam confie à Sam qu'il est un fan de Barry Manilow et Kitty des Spice Girls. À New York, Rachel et Santana découvrent le petit Bruce, ce qui les fait beaucoup rire. Sam interprète « Copacabana » de Manilow.
Jake a beaucoup de mal à dévoiler son petit secret qui est qu'il aime Chris Brown. Mais pendant ce temps, Blaine interprète Against All Ods de Phil Colins en profitant de cette occasion pour révéler son grand amour pour lui et les filles chantent Wannabe des Spice Girls. Jake vient sur scène pour présenter sa chanson qui n'est pas de Chris Brown mais de Bobby Brown. Rachel a une petite conversation assez musclée avec Brody quand elle apprend
que Finn est venu jusqu'à New York pour violenter Brody avec l'aide de Santana. Au final, Rachel est contente de sa discussion avec Brody. Elle décide donc de choisir le film de la soirée et ce sera Mamma Mia la comédie musicale de Abba. Enfin, Sam comprend que le plaisir coupable de Blaine est lui en réalité. Un excellent épisode pour cette saison 4 qui était plutôt moyenne avec de très bonnes chansons connues de tous et divertissantes, le thème était pas mal il faut l'avouer. Sinon la partie New York a fait son effet avec Bruce. 8/10


vendredi 26 juillet 2013

Le clin d'oeil video n°4

On commence ce nouveau numéro du "clin d'oeil vidéo" avec une nouvelle bande annonce pour "Percy Jackson 2" qui sort le 


Découvrons à présent la bande-annonce de "Conjuring: les dossiers Warren", le nouveau film d'horreur de Warner qui sort le 21 août au cinema. 


Mais LA news de la semaine, c'est évidemment les extraits dévoilés au Comic Con du film "Gravity". Il raconte la première expédition du docteur Ryan Stone dans l'espace accompagné d'un astronaute, Matt, qui effectue quand à lui sa dernière mission. Mais une catastrophe va se produire.... Sortie le 23 octobre. 










Texas Chainsaw 3D, la suite de "Massacre à la tronçonneuse" dispose aussi d'une bande annonce maintenant en VF. Evidemment, la fameuse tronçonneuse est au premier plan ! A voir dès mercredi.




Je vous propose aussi de découvrir la bande-annonce en VOSTFR du film "Magic Magic" qui s'annonce déjà comme une belle surprise de cet été, le 28 août. Il raconte comment une jeune fille au cours de vacances entre amies va perdre ses facultés mentales.





Et pour finir, voici la bande-annonce de la saison 4 de "The Walking Dead" dévoilée au Comic Con. 



nofolow 

mercredi 24 juillet 2013

Critique Dallas saison 1 épisode 4

                                 DALLAS

Épisode 4: Adieu Southfork 



Christopher fait un rêve dans lequel il couche avec Elena. J.R propose pour récupérer la ferme sur laquelle il y a du pétrole, de piéger le fils de l'homme qui pose des problèmes pour pouvoir l'envoyer en prison. John Ross, de son côté, passe un petit coup de téléphone pour rencontrer Rebecca et pouvoir lui parler du mail qu'elle a envoyé à Christopher. Ce dernier sent une inquiétude chez sa femme dont il ne comprend pas les causes. Elle se voit proposer un marché, soit elle fait une petite affaire pour John, soit elle voit ses magouilles révélées. Elle accepte finalement le petit marché. Bobby essaye de comprendre le malaise de son fils. On apprend que J. R espionne son fils secrètement pendant que ce dernier fait des petites escapades avec Élena. Christopher annonce toute l'histoire du mail à son père Bobby, et celui-ci lui conseille d'oublier Élena. Celle-ci veut bien retravailler avec John Ross mais elle ne veut plus s'engager. Il retrouve ensuite Maria del Sol en cachette pour l'embrasser. Rebecca échoue dans sa petite mission et on profite de l'occasion pour apprendre que son but est de voler un brevet de Christopher. En appelant John Ross, il lui donne un jour de plus où tout sera révélé. Il confie aussi cette mission à Carla. Pour mettre son plan à exécution, J. R demande à Rebecca d'inviter John Ross au barbecue. J.R arrive chez Maria pour lui montrer les photos de son fils en train de câliner Elena .Celle-ci de son côté subit une violente dispute avec Christopher car il ne veut plus la voir. Maria le prend très mal et J. R en profite pour lui proposer un nouvel accord. Les photos que Maria a obtenues permettent à J. R de faire ce qu'il veut et d'avoir donc un moyen de pression. Pour finir, Rebecca est sur le point d'avouer à Christopher qu'elle est l'auteure du mail.
Un épisode sympathique, qui devient habituel pour la série avec son lot de rebondissements et d'intrigues passionnantes. Ces quatre premiers épisodes nous prouvent que Dallas est une série de qualité. Elle a de beaux jours devant elle. Je pense que de prendre trop l'habitude de voir de bons épisodes pourra s'avérer fatal pour la série lorsqu'elle sera à cours d'idées. 8/10

mardi 23 juillet 2013

Critique Hannibal saison 1 épisode 5

                        HANNIBAL

Épisode 5: Coquilles





C'est Will en pleine séance avec Hannibal que l'on retrouve pour ce quatrième épisode alors qu'il est toujours en train de suivre sa thérapie au sujet de l'arrestation de Hobes. Il se sent coupable du meurtre de Mme. Hobes à cause des visions qu'il a: Il arrive à rentrer dans la peau des vivants et des morts ce qui a le don de le traumatiser. Et nous allons pouvoir assister à une nouvelle démonstration de ses visions impressionnantes . On assiste au meurtre d'une famille au moment où ils allaient déjeuner. Il semblerait que la mère soit morte en dernier et que le tuer, qui était invité, soit connu de la famille. Pendant ce temps, Hannibal s'introduit chez Will, il fouille la pièce principale en étant très calme et attentif. Cette mise en scène est vraiment bluffante. Hannibal, malgré son calme relatif, laisse une impression assez étrange et dérangeante tout en restant parfaitement muet. Ceci a le pouvoir de nous rendre mal à l'aise. Direction maintenant,l'hôpital où Alana vient rendre une visite à Abigail pour voir comment son état psychologique évolue. Elle, aimerait rentrer chez elle. Alana
part en discuter avec le docteur Lecter qui est d'accord pour la laisser prendre un peu l'air, ce qui est contre l'avis d'Alana. Autrement, l'enquête avance, Will se rend compte que c'est sûrement le fils fugueur qui a tué sa famille pour la simple raison que tous portent des traces de lutte sauf la mère. C'est justement le sujet de la séance suivante de thérapie avec Hannibal. Il invite ensuite Alana à dîner et lui propose évidemment de la viande humaine en lui faisant croire que c'est du lapin. Bien joué ! Will retrouve les empreintes d'un autre enfant dans la même situation familiale que le précédent et lorsque les autorités arrivent, ils découvrent encore une scène de crime similaire. Mais cette fois le corps du fils est découvert carbonisé dans la cheminée donc, quelque chose ne s'est pas passé comme prévu. Et on
découvre les trois autres enfants disparus accompagnés d'une dame en train de préparer le dernier meurtre familial. On le voit très stressé arrivant même à se pisser dessus. Hannibal, de son côté, propose à Abigail d'aller faire un tour chez lui. Il essaye de la convaincre qu'elle n'est pas comme son père même si elle a tué un homme. Il lui donne une sorte de tranquillisant pour qu'elle est accès à divers souvenirs. Grâce à une vidéo de surveillance, la police découvre le visage de la femme et un autre enfant dont la famille n'a pas encore été tuée. Finalement, l'enfant est maitrisé et la femme blessée. Chez Hannibal, Alana est choquée de son comportement et du fait qu'il est emmené Abigail sans sa permission.


Cet épisode est basé sur une intrigue plutôt inventive avec ces meurtres de familles devenant presque tellement intrigants que l'on se laisse prendre au jeu. La trame principale avec Abigail est peut-être légèrement au point mort avec peu de nouveautés, de même la psychologie de Will tourne en rond avec ses divers cauchemars qui n'amènent à rien. La musique est aussi omniprésente dans l'épisode donnant un aspect encore plus dérangeant et inquiétant. Disons que cette série est très complexe et très addictive. 8/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

samedi 20 juillet 2013

Critique ciné: Pacific Rim


Titre: Pacific Rim
Réalisateur: Guillermo Del Toro
Acteurs: Charlie Hunnam, Idris Elba, Rinko Kikuchi ....


Quand des monstres surnommés les Kaijus envahissent la Terre et que des hommes à bord de robots ont pour mission de nous sauver, telle est l'histoire du nouveau Del Toro. 



Disons le tout de suite, les Kaiju me sont totalement inconnus avant aujourd'hui et je dois dire que le petit lexique avant le film m'a été bien utile et permet aux personnes comme moi de ne pas se sentir larguées. "Pacific Rim" commence par un prologue avec une voix off nous expliquant comment cette invasion est arrivée et les
efforts faits par les autorités avec des images de combat. Idéal pour nous mettre dans le vif du sujet et plutôt fort pour un départ, ce qui promet du lourd pour la suite. Mais Del Toro oublie par de nous parler de son personnage principal ,Raleigh, et surtout du drame qui a chamboulé sa vie et qui va le suivre pendant tout le film. Excellente introduction assez dynamique et apocalyptique malgré son caractère classique pour ce genre de film. 
 Après, pendant une heure et demi, on enchaine avec des grands combats à mi-chemin entre Godzilla et Transformers et des moments plus calmes pour faire connaissance avec les protagonistes et leur passé. Ces combats se déroulent majoritairement en mer vu que la source de cette invasion est une faille au beau milieu du Pacifique ( vous voyez le rapport avec le titre). Malgré que les robots fassent penser à la saga Transformers
signée Michael Bay, ceux-ci sont pilotés par des humains qui sont connectés par le biais de leur cerveau, ce qui rend ces "géants" plus émotifs et humanoides. Cela se ressent dans les combats qui sont plus réfléchis dans les gestes ainsi que la tactique et bénéficiant aussi d'une certaine émotion qui se dégage de ces échanges musclés . Cela  a contribué à les rendre encore plus expressifs et touchant ce qui fait que on ne s'en lasse pas. J'imagine qu'ici Guillermo Del Toro réalise un de ses rêves d'enfance en imaginant à sa guise l'intérieur de ces robots. Il faut dire aussi que leur design est très réussi, dans l'air du temps ! A part ces fameuses scènes d'action, on prend (un peu) le temps de nous parler des protagonistes comme Mako qui va peu à peu se livrer à nous comme à Raleigh à travers des flashbacks qui vont nous mener à en savoir davantage sur Stacker. Il était risqué de mettre en avant trois acteurs inconnus du grand public et surtout une japonaise pour un blockbuster américain. Mais l'illusion est parfaite, leur performance est digne de grands acteurs même si la majorité des scènes se fait à l'intérieur d'un tas de féraille ! Je pense que la fin a
été la partie la plus décevante. La classique "bataille finale" était efficace et donnait ce coup fatal mais le problème est que l'on s'attend trop à ce dénouement qui est complètement banal et de ce fait sans intérêt. J'aurais attendu que l'on me surprenne comme Del Toro sait le faire généralement. Ce qui nous prouve bien que, dans sa globalité, le scénario est un peu bancal. De leur côté, les monstres, Kaiju, sont une véritable prouesse technique, ils s'incrustent parfaitement dans le décor, le tout en ne faisant pas peur mais en gardant leur aspect imposant et impressionnant. Del Toro nous montre par cette occasion qu'il est capable de rivaliser avec de grands réalisateurs comme M.Bay et qu'il est près à conquérir Hollywood. Au niveau des acteurs, se sont les second rôles qui sont les plus glorieux avec Ron Perlman qui est sûrement le petit grain d'humour et qui est la vedette de la petite séquence visible après le générique final. On peut aussi admirer Burn Gorman qui a joué dans la série "The Hour". En fait, chaque personnage à son moment dans le film et ils sont tous attachants. La musique est elle aussi omni-présente avec un air principal qui
reste en mémoire. Elle est beaucoup plus appréciable que celle de "Man of Steel" notamment. 

Pour finir, je me suis rendu dans la salle IMAX de ma ville où j'ai pu profiter d'une expérience exceptionelle déjà au niveau du son qui fait vibrer la salle dans les moments les plus violents mais aussi de la 3D qui est je crois un véritable atout pour le film. C'est la première fois que je me rends compte que la 3D est utilisée à bonne essiens. Elle donne une réelle sensation de profondeur aux combats avec ces monstres qui vont presque nous sauter dessus. On vit le cinéma de l'intérieur pour une fois. 

En bref:  Quand Del Toro a des ambitions démesurées et qu'il s'offre l'océan comme terrain de jeux, le résultat se nomme "Pacific Rim". 

Mes notes:

Histoire: 2/4
Intrigue: 1,5/3
Prises de vue: 3/3
Musique: 1,5/2
Durée: 2/2
Appréciation: 3,5/4
Action: 1/1
Science-Fiction: 1/1
Imax 3D: +2

NOTE GLOBALE 17,5/20

vendredi 19 juillet 2013

Le clin d'oeil vidéo n°3


On commence ce nouveau clin d'oeil avec le premier teaser du film d'animation "Dragons 2" où Dean poursuit sa route. A découvrir le 26 juin 2014. 





La première bande-annonce du nouveau Luc Besson vient tout juste d'être mis en ligne avec Robert de Niro, Michelle Pfeiffer et Tommy Lee Jones qui posent leurs valises en Normandie le 23 octobre. 






Autre découverte, le film "Majordome" qui raconte l'histoire vraie d'un majordome qui a connu la vie de la Maison-Blanche pendant 30 ans. En salles le 11 septembre.







Pour finir, je vous propose de visionner un extrait du film "Insaisissables" qui sort mercredi prochain et qui a Morgan Freeman dans le casting. 





jeudi 18 juillet 2013

Critiques Glee saison 4 épisode 15-16

                             GLEE

Épisode 15: Girls ( and Boys) on Film




Will fait un rêve plutôt étrange avec sa femme, Emma, qui danse dans une chambre à l'envers. Lui vient une illumination, le thème de la semaine sera les musiques de films sous forme de mash-up. Finn essaye de le convaincre de retrouver sa femme. Il va demander à Sue si elle en sait plus. Il met donc en place une grande recherche avec Arty pour rendre Will heureux. Blaine et Brittany interprètent un extrait d'American College. A NY, la tension monte car tout le petit monde est bloqué dans l'appartement et Santana trouve la bonne idée de proposer que des films avec des bébés ou des mères enceintes ce qui a le don d'énerver Rachel. Kurt chante avec Blaine une très belle chanson bien mise en scène: c'était un rêve de Kurt. Santana pense avoir réunie assez de preuves pour prouver que Brody est un dealeur de drogue, Kurt en est convaincu.
Finn et Arty arrivent  à obtenir une adresse pour voir Emma. Les garçons interprètent un mash up électrique. Les filles répondent à l'offensive. Marley en profite pour dire à Kitty qu'elle a embrassé Ryler. Mon choix va personnellement pour les garçons.   
Finn propose à Will d'aller rendre visite à Emma. Il tente sa chance en chanson, ce qui va faire son petit effet à Emma qui se voit proposer par son homme de repartir à zéro à l'occasion d'un petit cinéma.
Santana apprend à Rachel sa découverte quand au test de grossesse, celle-ci tombe en larme.
Après que Jake lui est chanté une petite chanson qui venait du fond du cœur, Marley lui avoue qu'elle a embrassé Ryder. Will désigne tout le monde comme gagnant ce qui a le don d'énerver le Glee Club. L'épisode se finit sur la chanson « Footlose ». Très bon épisode surtout du côté musicale de la chose. La force de Glee ne résidera probablement jamais dans la série qui est systématiquement très pauvre. A noter les très belles performances musicales des acteurs ! 8/10


Épisode 16: Feud






C'est sur une musique tragique digne de « Roméo + Juliette » qu'on lieu les flashbacks sur les affrontements houleux entre Will et Finn et le Glee Club compte bien y remédier pour optimiser leurs chances aux régionales. Rachel apprend que sa grossesse était une erreur et est donc contente. Brody de son côté va faire une petite escape sexuelle avec une cougar sur une musique et une chorégraphie au TOP ! Les choses vont s'accélérer. C'est L'AFFRONTEMENT. A Mc Kinley, Ryder chatte avec une fille sur le net. Will y va de plus belle avec Finn sur les méchancetés et ont hâte de s'affronter en duel. Santana se fait de plus en plus garce avec Rachel sur les activités extra-scolaires de Brody. Sue se met Blaine contre elle en multipliant les coups dans le dos en lui achetant du béton pour mettre sur ses cheveux notamment. Unique affronte Ryder en musique même si la performance n'est pas fantastique. Pour montrer qu'elle connaît son secret, Santana fait
un petit numéro à Brody et lui demande de faire ses valises. Finn et Will, de leur côté, s'affrontent sur un numéro génial permettant de montrer pleinement le talent de Mathew pour la danse. Will n'a toujours pas l'intention de lui pardonner. Sue nous fait une démonstration éblouissante de Nicki Minaj avec du fluo et des paillettes !!!!!!!!!! EXTRA ! Blaine se fait embaucher chez les Cheerleaders de Sue. Santana monte avec Finn, à NY, un coup monté pour piéger Brody qui est pris la mains dans le sac ! UN super épisode pour une fois au niveau du scénario aussi ! Les chansons étaient juste extra surtout la performance de Sue ! Excellent ! 9/10  

Pour en savoir plus sur la série et lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

mercredi 17 juillet 2013

Critique ciné: Monstres Academy


Titre: Monstres Academy 
Réalisateur: Dan Scanlon
Acteurs: Billy Crystal, John Goodman ...
Année: 2013

Dans "Monstres Academy", on retrouve Bob qui depuis sa plus tendre enfance, rêve de devenir une Terreur. Mais il va vite s'apercevoir, avec l'aide de Sully, que ce n'est pas si simple et que le parcours est semé d'embuche. 

L'idée de faire un prequel est déjà pas mal surtout que le thème de l'université peut être fort interessant mais il faut savoir bien l'aborder. "Monstres Academy" commence pour se centrer sur Bob lorsqu'il était enfant avec son rêve de rentrer dans la cours des plus grands monstres puis vient le moment de son admission dans la "Monsters University" puis sa découverte des lieux. Cette première partie nous permet de renouer avec le personnage de Bob, d'en apprendre plus sur ses origines et de comprendre un peu mieux son caractère. Même si cela est très important, au bout d'un moment on commence à s'impatienter. On aimerait avoir un peu d'action et on a hâte de revoir Sully.   Il arrivera bien plus tard mais  
malheureusement il n'aura pas le droit à la même apparition que Bob, un peu dommage, cela aurait pu être intéressant. Mais nos deux compères vont, à la suite d'embrouilles, se faire virer de l'université et pour espérer revenir, ils devront réussir une série d'épreuves. Cette idée est vraiment banale et m'a paru dans un premier temps sans intérêt mais la réalisation a su en faire quelque chose de passionnant et d'intriguant ce qui nous donne une deuxième partie très réussie. La fin est un peu plus longue et très classique des films d'animation avec une petite déception mais cela se termine par une grande et bonne nouvelle. Heureuse et efficace néanmoins. Mais, à mon avis, ce qui fait véritablement la force de "Monstres
Academy" c'est le graphisme. On est totalement envouté par cet arc-en-ciel coloré rendant les personnages supposés méchants mignons et attachants. Ce film est juste une bombe de couleur ! Ce petit monde imaginaire ressemble presque à un paradis. Les enfants passeront sûrement un bon moment dans ce monde coloré au côté de leurs héros préférés et avec cette petite touche d'humour qui les font toujours rigoler dans un film d'animation. La musique n'est pas forcement indispensable, en tout cas, elle ne s'est pas montrée particulièrement utile. 

En bref: entrez dans le monde magique de "Monstres Academy" qui vous fera revivre les bons moment du "Monstres et Cie" dans un univers encore plus réussi grâce au progrès technologique. 

Mes notes:

Histoire: 2,5/4
Intrigue: 2/3
Prises de vue: 3/3
Musique: 1/2
Durée: 1,5/2
Appréciation: 3/4
Animation: 2/2

NOTE GLOBALE 15/20

mardi 16 juillet 2013

Critique ciné express: Vicky Cristina Barcelona





Titre: Vicky Cristina Barcelona
Réalisateur: Woody Allen
Acteurs: Scarlett Johansson, Javier Bardem, Penélope Cruz
Année: 2008




Vicky est une femme de raison, sur le point de se marier. Cristina est une femme libre, perpétuellement à la recherche de nouvelles expériences sexuelles et passionnelles. En vacances à Barcelone, un soir dans un restaurant, elles font la connaissance d'un peintre espagnol, Juan Antonio, bel homme très sensuel. Il propose aux deux filles de passer le week-end avec lui à Oviedo et il ne cache pas ses intentions pour la fin de soirée. Cristina, ravie, persuade Vicky, horrifiée, de tenter l'aventure... 

C'est un très beau film sur l'amour.On est vite emporté dans l'histoire. Un narrateur nous raconte les moments passés sous-silence. Ce film nous montre toutes sortes de couples. Et même qu'un couple n'est pas forcément constitué que de deux personnes. Il y a beaucoup de romance. On nous montre aussi la tristesse de l'amour perdu au bord du suicide.De belles musiques espagnoles accompagnent le tout pour donner un cadre assez typique à l'histoire. Malgré que les films de Woody Allen se ressemble un peu, on prend part à l'histoire.

Mes notes:
Histoire: 3/4
Intrigue: 1/3
Prises de vue :  2/3
Durée:  2/2
Musique: 1.5/2
Appréciation: 3/4
Drame: 2/2



dimanche 14 juillet 2013

Critique Glee saison 4 épisode 14 " I Do"

                               GLEE

Épisode 14: I Do





Finn rencontre Rachel et lui avoue qu'il a embrassé Emma mais celle-ci ne sait pas quoi lui dire. Emma lui dit de tourner la page lorsque Will fait son grand retour et propose comme thème de la semaine le Mariage avec son lot de chansons romantiques. Marley donne déjà son cadeau à Jack qui de son côté n'a encore rien trouvé, heureusement il peut compter sur Ryder pour l'aider. La première mission de la semaine pour lui ,est de chanter à Marley une petite chanson d'amour en cours d'espagnol. Pas mal ! Mais j'aimerais bien pouvoir faire pareil sauf que cela m'étonnerait que ma prof accepte:Queen, Santana, Mercedes..... arrivent tous au mariage. Blaine et Kurt se donnent un peu de plaisir avant à l'arrière d'une voiture. Emma est complètement appeurée et se sauve de l'église laissant Sue arriver à sa place. Will laisse les autres faire la fête pour la St Valentin pendant qu'il cherche
Emma. Ryder, malgré le fait qu'il soit content d'aider Jack, ressent toujours des sentiments pour Marley. Tina prend très mal le fait que Kurt gache son aventure avec Blaine. Rachel rattrape la première le bouquet de la mariée. Finn essaye de faire comprendre à Rachel qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Queen se rapproche de Santana pendant le slow. La nuit va être agitée puisque que Rachel sera avec Finn, Blaine avec Kurt, Jack avec Marley, Queen avec Santana. Chaque couple couche ensemble. Rachel rentre à NY et retrouve Brody comme ci de rien n'était. Il profite pour mentir à Rachel sur ses activités de minuit qui lui rapportent beaucoup d'argent. Le lendemain, Ryder embrasse Marley sans faire exprès mais tous les deux sont extrêmement gênés. Pour finir, Rachel effectue un test de grossesse... On en saura plus la prochaine fois.


 Un épisode assez réussi grâce surtout à une playlist efficace et des histoires d'amour qui nous font revenir dans les premières saisons, surement les meilleurs de la série. L'histoire entre Emma et Will devient un peu longue et lassante, on aimerait bien qu'ils en finissent une fois pour toute ! Et ce n'est pas la première fois qu'Emma ne vient pas au mariage donc toute cette mise en scène est vraiment moyenne, néanmoins le petit numéro de Sue est plaisant et divertissant sur le coup ! Dommage qu'elle soit si peu présente dans cette saison. 7/10

Pour en savoir plus sur la série et lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

samedi 13 juillet 2013

Wolverine: Marvel, le clip officiel

A l'occasion de la sortie de "Wolverine: le combat d'un immortel" au cinéma, je vous propose de découvrir le clip officiel de "Marvel" par IAM dont l'album "Arts Martiens" est déjà disponible ici ! Je vous laisse apprécier ! 

no follow

Critique ciné: Dark Skies


Titre: Dark Skies
Réalisateur: Scott Charles Stewart 
Acteurs: Keri Russell, Josh Hamilton ...
Année: 2013


"Dark Skies" nous présente l'histoire d'une famille, les Barrett, dont leur vie va brusquement basculée lorsque des phénomènes étranges vont se produire dans leur maison.





"Dark skies" est un film assez efficace pour nous faire réfléchir et avoir quelques chairs de poule. Dès le générique du début, la musique angoissante est omniprésente et on sent que l'aspect tranquille montré au départ va rapidement tourner vers l'horreur. Ce qui est assez surprenant c'est que même avant de nous présenter correctement les personnages, les premiers éléments paranormaux font leur apparition. Le film préfère laisser la place aux sueurs froide d'entrée pour prendre le temps de faire connaissance avec les protagonistes au fil du récit. C'est un choix plutôt astucieux et que j'ai trouvé pas déplaisant. Autre élément assez réussi, la volonté de nous faire peur. Je ne suis pas un gros dur et je dois bien reconnaître que j'ai eu quelques frissons surtout vers la fin puisque le réalisateur à choisit d'enchaîner les événements de façon crescendo en commençant par un banal cambriolage en apparence pour finir par cette rencontre du troisième type avec les extraterrestres. C'est plutôt pas mal car au début, tout le monde peut trouver des explications rationnelles mais au fur et à mesure le paranormal l'emporte. C'est ce que la famille commence à comprendre, bien à près nous, au fil des péripéties. On la voit aussi se déchirer du jour au lendemain, ce qui est très intéressant à observer puisque l'on assiste presque à un huis clos dans cette maison "hantée" renforçant donc les tensions. Beaucoup de points positifs encore comme le rapport du film à l'horreur: il n'y a aucune image morbide ou terrifiante, même les extraterrestres ont une apparence peu dérangeante mais toute l'illusion repose dans la musique très inquiétante et angoissante. Il est rare de voir un film sans image terrifiante nous faire peur, mais c'est le cas ici. Quelques scènes resteront très marquantes pour le spectateur comme quand la mère se tape la tête contre la vitre ou le père reste bouche bée dans le jardin ( visible dans là-bas), ces deux-là sont très étranges et rendent un peu mal à à l'aise lorsque l'on est dans la salle. Parlons des principaux protagonistes qui sont, certes dans la même famille, mais totalement à l'opposer: tout d'abord il y a le père qui essaye tout le long du film à raccrocher les événements à des explications scientifiques, très optimiste, de l'autre il y a la mère, plus réfléchie et qui comprendra la première l'origine de ces nuits cauchemardesques. Mais mon personnage préféré reste l'aîné de la famille qui n'est pas au centre de l'histoire mais est en vérité l'un des piliers de "Dark Skies". Certaines scènes où il apparaît m'ont fait quelque peu sourire. À noter aussi une fin réussie et digne de mes attentes. Quelques points négatifs néanmoins comme le fait qu'il n'y est aucun répit dans l'action rendant le film certes haletant mais lourd parfois. Dommage toutefois que je n'ai pas réussi à être surpris et trouvé en fin de compte le scénario trop banal et sans nouveauté. 



Mes notes: 

Histoire: 2,5/4
Intrigue: 2,5/3
Musique: 2/2
Prises de vue: 1,5/3
Durée: 1/2
Appréciation: 3/4
Science-Fiction: 1/1
Epouvante-Horreur: 0,5/1

NOTE GLOBALE 14/20

vendredi 12 juillet 2013

Le clin d'oeil de la semaine n°2

Cette semaine encore, cineriesrama vous propose le plein de bandes-annonces pour la semaine ! 

A commencer par le nouveau Michael Bay: No Pain No Gain racontant l'histoire de trois hommes qui en voulant vivre le rêve américain décide de le voler. Au cinéma le 11 septembre. 





Le 14 août sortira le second volet des aventures de Percy Jackson intitulé "la mer des monstres" où l'on retrouve notre groupe d'adolescents qui sont les descendants des Dieux grecs et qui sont donc dotés de pouvoirs magiques. 





Je vous propose aussi de découvrir le teaser VF du nouveau film Disney prévu pour le 4 décembre : La Reine des Neiges. Je vous laisse découvrir l'histoire :




Et pour finir, je vous montre la toute première bande annonce du film "Saving Mr.Banks", le nouveau biopic américain signé Disney qui nous raconte les étapes de la fabrication du film "Mary Poppins". 



no follow 

Critique Glee saison 4 épisode 13 "Diva"

                              GLEE

Épisode 13: Diva




A McKinley, Finn et Emma organisent une semaine diva pour voir tous les membres du glee club s'affronter. Les filles décident de chanter sur le titre « Diva » de Beyonce. Blaine veut montrer que même un garçon peut-être une Diva en interprétant « Don't Stop Me Now » de Queen. Pour montrer que les divas sont immortelles et lumineuses, Finn invite Santana à chanter. Finn va voir Emma pour essayer de retrouver l'amour comme Rachel. Santana prend très mal la nouvelle relation de Brittany avec Sam et elle décide de l'affronter dans une battle . Tina se voit inviter chez Blaine pour essayer de trouver une chanson pour exprimer son côté Diva. Pour se comporter en Diva justement, elle lui avoue qu'elle l'aime mais celui-ci s'endort avant de l'avoir entendue. Tina s'impose et prend de l'assurance en interprétant « Hung up » de Madonna:tout le monde est impressionné. LA DIVA de McKinley est quand à elle Tina qui est très heureuse de gagner. Elle se voit proposer d'être la cavalière de Blaine au mariage de Will. Finn embrasse par erreur Emma et sans veut terriblement. Brittany essaye de convaincre Santana qu'elle est fait pour New York et elle pourra comme ça retrouver l'amour comme Rachel et Kurt. L'épisode se termine sur la chanson « Girl on Fire » de Alicia Keys chantée par Santana qui débarque à NY.



Et justement là-bas, Kurt remarque un changement de comportement chez Rachel qui se prend pour une diva depuis qu'elle a gagné le showcase d'hiver. La tension est de plus en plus forte entre eux depuis qu'elle se croit la meilleure de partout. Ils décident de s'affronter durant une battle de Minuit sur la chanson « Bring Him Home » des Misérables. Et c'est à une courte tête que Kurt l'emporte. Mais celui-ci est de plus en plus déçu d'avoir gagné car ses relations avec Rachel se dégrade de jour en jour. Elle reconnaît qu'elle est infernale et va aller à des auditions pour jouer dans « Funny Girl ».


Un épisode un peu moyen du fait que chacun change brusquement de comportement comme Rachel mais juste le temps d'un épisode ce qui est un peu inutile à mon goût. Néanmoins les chansons restent encore exceptionnelles notamment la reprise impressionnante de Bring Me Home que j'ai trouvée juste hallucinante et celle de « Hung up » qui décoiffait. Le petit bisou de Finn avec Emma était simplement une grosse farce qui ne servait pas à grand chose à part à mettre une tension supplémentaire vraiment lourde et ennuyante . 6/10  

Pour en savoir plus sur la série et lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

jeudi 11 juillet 2013

Critique ciné: Hijacking, pirates en haute mer !




Titre: Hijacking
Réalisateur: Tobias Lindholm 
Acteurs: Pilou Asbaek, Soren Malling ....
Année: 2013


"Hijacking" est un film danois nous racontant l'histoire d'une prise d'otage d'un navire par des pirates somaliens au large de l'océan Indien. 


"Hijacking" est un film entre la réalité et la fiction puisqu'il traite d'un thème d'actualité qui est la piraterie en Somalie tout en mêlant à cela une histoire inventée. Le début mérite d'être efficace parce qu'il présente d'une manière précise mais rapide les deux principaux protagonistes qui sont Mikkel et Peter, l'un est cuisinier l'autre est le PGD de la boîte. Le fait que l'on nous montre l'évolution au fil des semaines sur le navire et en même temps au Danemark chez la direction est très astucieux, cela nous permet d'avoir une vision des deux côtés du problème. On se rendra compte que d'être dans les bureaux à essayer de négocier pendant presque 130 jours et plus dur psychologiquement à vivre même si à la fin les deux hommes seront complètement ravagés par cette épreuve. Je trouve aussi que le réalisateur a bien su mettre un juste milieu entre les deux endroits pour pas qu'un soit moins vu que l'autre au gout du spectateur. Commençons par regarder du côté du navire: le film a fait un choix très astucieux pour moi, celui de ne montrer aucune violence, notamment en passant purement et simplement la scène de l'attaque du bâteau en préférant nous
montrer à la place la réaction de Peter à l'événement. Autre chose plutôt positive aussi, c'est le fait que le quotidien de l'équipage soit montré que par fragments nous décrivant l'ambiance générale qui est au passage assez étrange :ces moments de joie avec les somaliens lors de soirée et d'autres vraiment flippant faisant ressortir la vraie raison de leur présence. Par contre tous les appels pour les négociations seront montrés en intégralité permettant de se rendre compte de la tension qui est subit au quotidien par le PDG même si on nous présente l'avancée de l'affaire par moment et non au jour le jour. Du côté du Danemark ce qui est surtout important c'est vraiment le parcours de Peter dans les négociations aidées par un spécialiste de l'affaire. Je pense que le personnage de Peter est celui qui m'a la plus touché même si de voir les deux principaux protagonistes descendre doucement au fond du gouffre, chacun à leur manière, est poignant dans les deux cas. J'ai beaucoup admiré la capacité du réalisateur à nous faire ressentir des émotions juste par le biais d'images, sans son, surtout à la fin avec la dernière scène. 

A recommander à tous ceux qui ont marre de ces blockbusters de l'été et qui veulent voir un très bon film faisant marcher la matière grise car je peux vous le dire, en sortant on se pose pas mal de questions !

Mes notes:

Histoire: 3,5/4
Intrigue: 2,5/3
Durée: 2/2
Prises de vue: 3/3
Musique: 2/2
Appréciation: 3,5/4
Drame: 2/2

NOTE GLOBALE: 18,5/20

mercredi 10 juillet 2013

Critique Glee saison 4 épisode 12

                              GLEE

Épisode 12: Naked 




On commence ce 12ème épisode avec un flash info burlesque sur l'annonce de la disqualification des WarBlears. C'était franchement comique ! Le principal annonce à Brittany qu'elle a eu les meilleurs résultats du lycée tandis que Sam a eu la pire moyenne en faisant une performance au-dessous des résultats... d'un singe ! Plus tard, celui-ci arrive torse nu, en plein hiver, pour exposer son corps de rêve . Il propose aux autres garçons une séance de remise en forme pour la confection d'un calendrier qui leur permettra de gagner de l'argent pour les régionales. Et on retrouve évidemment Sue, qui vient s'interposer à l'annonce du calendrier. Mais c'est aussi l'heure du premier baiser pour Marley et Jack mais il sera retardé à cause du stress de celle-ci pour les
régionales. Pour rattraper le coup, il décide de se mettre à nu émotionnellement en chantant dont let me love you à Marley, prestation très touchante pour le coup ! Sue se voit menacer par Finn . Si elle renonce à interrompre la création du calendrier, ses photos nues ne seront pas divulguées. Blaine convainc Sam qu'il n'est pas qu'un mec plein de muscles, mais que sa façon d'être est aussi importante. La vente du calendrier bat son plein et Jack en profite pour faire sa déclaration à Marley. La Bonne Année façon Glee pour la fin était juste super-réussie!

À New York, Rachel se voit embaucher dans un film plutôt curieux où elle jouera à la fois une jeune fille et une grand-mère et devra se montrer en topless pour une séquence ! Elle se retrouve ensuite confrontée à sa petite voix représentant la Rachel du lycée. Je n'en reviens pas ! The New Rachel chante en duo avec la Rachel d'avant. C'était tellement absurde que je me marrais tout seul
devant mon écran. Je retrouve enfin le glee qui me manquait depuis quelques épisodes. Mais les choses ne vont plus trop bien: Kurt est hors de lui quand il voit Brody poser ses fesses à l'air sur les chaises vintages et quand il apprend que Rachel va montrer ses nibards dans un film. Elle ne tarde pas à recevoir la visite surprise de Santana et Queen qui ont été appelées par Kurt pour essayer de la décourager de tournée cette scène toiles. Rachel, au moment de se déshabiller ne se sent plus capable et abandonne le tournage du film. S'en suit la chanson « Love Song » chantée par le trio Queen, Santana et Rachel.


Un excellent épisode avec de l'humour façon Sam qui est décidemment le maître en la matière, de l'amour entre Jack et Marley et des passages absurdes à New York ! Que de belles chansons pour courroner le tout ! JE RETROUVE LE GLEE QUE J'AIME TANT DEPUIS QUATRE SAISONS !!! THIS IS THE NEW YEAR FOR GLEE ! 8,5/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !http://fr.web.img4.acsta.net/medias/nmedia/18/77/24/42/20432187.jpg

Critique Glee saison 4 épisode 11

                                GLEE

Épisode 11: Sadie Hawkins




À McKinley, Sam croit que les Warblears ont triché aux communales en excluant certains membres ne pouvant par faire les figures demandées. Tina, de son côté, organise la première soirée où les filles invitent les garçons. Finn qui est à court d'idées pour le thème de la semaine, demande conseille à son ancien coach et propose enfin un thème en rapport avec la soirée. À son grand étonnement, Blaine se voit inviter à la fête en chanson par Tina . Mais celui-ci refuse au grand regret de cette dernière . Par la suite, Brittany et Marley nous offrent un numéro de danse très appréciable et convaincant. Jack ira à la soirée avec Marley malgré les nombreuses demandes de Kitty qui lui propose d'aller plus loin qu'un baiser. Brittany ira quand à elle avec Sam. Mais Blaine avoue à Tina qu'il ressent quelque chose pour Sam. Elle
réussit quand même à le convaincre de venir avec elle. Noah défend son frère auprès de Kitty, celle-ci accepte de ne pas l'inviter, mais elle le choisit comme cavalier. Place maintenant à cette soirée tant attendue où le Glee club est bien présent. C'est au tour des garçons d'interpréter leur chanson puis après vient celui des filles avec le tube de Bruno Mars. Tout le monde trouve finalement un partenaire. Sam et Blaine ont enfin réuni des preuves pour prouver que les WarBlears ont pris des drogues pour gagner, ils pourront comme cela revenir dans la compétition.

À New York, Kurt se sent seul et décide de s'inscrire à un club et penche plus vers celui de chant. Rachel couche pour la première fois avec Brody et déconseille fortement à Kurt de s'inscrire dans
la chorale en lui expliquant qu'il touchera le fond du trou s'il le fait. Mais il assiste à une démonstration du club de chant et semble ébloui par leur prestation. Il tombe même amoureux du chef de la chorale, son invitation à boire un verre est acceptée. Rachel, quand à elle, propose à Brody d'emménager chez elle.

Un épisode très inégal, d'un côté, on a un scénario vraiment plat et sans aucun intérêt voir endormant et ennuyeux . J'ai l'impression que cette saison est la pire de la série niveau intrigue avec un manque cruel d'action. Je vis un véritable calvaire niveau histoire. Autrement la playlist de ce 11ème épisode était sympathique avec quelques bons morceaux ! Il faudra vraiment que Glee s'améliore au risque de la voir tout bonnement annulée ! 5/10

Pour en savoir plus sur la série ou lire les critiques des épisodes précédents, cliquez ici !

mardi 9 juillet 2013

Critique ciné: World War Z , attention aux zombies !


Titre: World War Z
Réalisateur: Marc Forster
Acteurs: Brad Pitt, Mireille Enos ....
Année: 2013



"World War Z" est un film de de science-fiction nous racontant l'histoire d'une Terre en proie à une terrible épidemie d'origine inconnue et transformant la population en zombies mangeant les êtres humains du jour au llendemain. Un homme, Gerry, ancien membre de l'ONU, est appelé en renfort pour essayer de comprendre d'où peut provenir ce virus. Mais en vérité, il a qu'un objectif en tête: protéger sa famille. 


"World War Z" est l'un des blockbusters les plus attendus de cet été. Mais est-ce que cette publicité autour de lui est-elle vraiment méritée ? Je répondrais oui mais attention, il y a quand même quelques petits points négatifs à signaler. 

Commençons par ce générique qui m'a fait sur le coup un peu penser à celui de "The Walking Dead", il n'a pas beaucoup d'intérêt, juste peut-être nous montrer la tranquillité qui régnait avant cette invasion. Ce qui est pas mal aussi, c'est l'absence d'un prologue trop long et complètement inutile comme dans la plupart des films de ce genre. Ici, on se contente juste de nous présenter en quelques minutes les membres de la famille Lane. C'est vraiment dès qu'ils sont dans les embouteillages ( voir la bande-annonce) que cela commence à être prenant. Tour s'enchaîne rapidement sous forme d'une gradation pour nous conduire à l'immense scène de panique dans la ville et ses plans à couper le souffle qui sont toujours impressionnant à voir sur grand écran. Je pense que c'est
le début que j'ai trouvé le plus réussi. On sent de la panique et de l'effervescence, c'est tellement excitant ! On assiste par la suite à un enchaînement d'effets spéciaux et de multiples explosions faisant en sorte que le temps passe très vite. La suite est un peu plus ennuyeuse avec les expéditions de Gerry en Corée du Sud et à Jérusalem dont le but n'est pas très clair et franchement pas intéressant. En fait, le problème c'est que l'on va d'un lieu à un autre sans réel objectif et sans suite logique. Pareil pour la scène de l'avion, certes impressionnante mais pas essentielle et surtout sans aucune utilité pour l'histoire à part nous montrer que Gerry est un homme fort en survivant à un crash d'avion. Après ces passages plutôt inutiles, la suite est beaucoup plus attirante, je parle de cette grande séquence dans le centre de recherche de l'OMS qui
nous permet d'en apprendre plus sur la virus. Le suspense est gardé un long moment dans une ambiance angoissante. Malgré l'absence d'action, c'était accrocheur ! Néanmoins, le film se finit sur une note négative avec cette fin toute droit sortie d'un film de bisounours: le monde est envahi de zombies mais on est content ! De plus, elle laisse beaucoup d'ouvertures possibles pour la suite  déjà prévue.  

La musique est efficace dans les scènes d'action autrement elle n'est pas indispensable.
Parlons maintenant du personnage de Gerry qui est fort sympathique mais dont on ne connaît rien à part qu'il veut protéger sa famille qui est un peu comme la devise ou la morale du film. Son passé reste totalement flou tout comme sa psychologie qui n'est pas abordée. Les zombies sont  assez mal réussis comparé à ceux de "The Walking Dead" qui sont bluffants et terriblement effrayants ! 
S'il fallait choisir entre "World War Z" et "TWD" j'opterais pour la deuxième possibilité sans hésiter. Mais ce film ne demeure pas moins un divertissement sympathique et familial à aller voir sans se prendre la tête entre potes !

Mes notes: 

Histoire: 3/4
Intrigue: 2/3
Musique: 1/2
Prises de vue: 3/3
Durée: 1,5/2
Appréciation: 3/4
Science-fiction: 1/2

NOTE GLOBALE 14,5/20

lundi 8 juillet 2013

Le palmarès interblogs de juin 2013

Je suis fier de pouvoir participer au palmarès interblogs depuis quelques mois et je vous propose de jeter un petit coup d'oeil aux 10 premiers films des blogueurs du mois dernier.
Ce mois-ci j'ai encore été l'un des contributeurs les plus généreux. 
Au total, 112 films ont été vus pour 84 contributeurs.
Voici un extrait du tableau des films de juin, disponible ici !

1
=
16/01/13
4,33
2
=
01/05/13
4,22
3
=
20/02/13
4,09
4
=
06/02/13
4,08
5
E
22/05/13
4,06
6
-1
13/03/13
4,04
7
-1
10/04/13
3,96
8
+1
01/05/13
3,95
9
E
22/05/13
3,92
10
E

Django de Tarantino reste leader avec une moyenne de 4,33.
Mud, deuxième, peine à arriver à la première place tant convoitée. 
Arrive à la suite, Syngué Sabour, Wadjda qui demeure stable. 
La Grande Belleza fait une entrée écrasante à la 5 position tout comme Fast and Furious 6 à la 9ème place et Shokuzai à la dixième place. Cloud Atlas et les Croods perdent chacun une place tandis que Stoker gagne une petite place arrivant 8ème.

Un grand merci à Vance, grâce à lui tout cela est possible ! 

Partagez cette critique !